Nouveau meurtre d'une militante écologiste au Honduras

07/07/16 à 18:47 - Mise à jour à 18:47

Source: Belga

(Belga) Une militante écologiste de 49 ans a été tuée au Honduras, quatre mois après l'assassinat d'une autre activiste, Berta Caceres, qui avait suscité l'indignation de la communauté internationale, a annoncé jeudi l'organisation dont elle faisait partie.

"Le corps sans vie de Lesbia Janeth Urquia Urquia a été retrouvé mercredi dans une décharge de Marcala", à environ 150 kilomètres à l'ouest de la capitale, a indiqué dans un communiqué le Conseil civique des organisations populaires et indigènes du Honduras (Copinh). Mme Urquia avait été enlevée le mardi et a été tuée "d'un coup de machette sur le crâne", a ajouté le Copinh, précisant que la militante, dirigeante locale de l'organisation, faisait partie d'un groupe s'opposant à un projet hydroélectrique sur le fleuve Chinacla traversant des territoires occupés par des populations indigènes. Sa mort survient quatre mois après l'assassinat de la militante écologiste hondurienne Berta Caceres, qui était dirigeante du Copinh. Cinq suspects, dont un employé de DESA, ont été arrêtés pour l'assassinat de Mme Caceres, qui avait par le passé dénoncé l'entreprise pour menaces de mort. Un autre responsable du Copinh, Tomas Garcia, avait été lui aussi victime de meurtre quelques jours après le décès de la militante, mais le motif et les auteurs restent inconnus. (Belga)

Nos partenaires