"Nous sommes en train de mener des discussions inutiles"

07/09/11 à 15:13 - Mise à jour à 15:13

Source: Le Vif

Le formateur Elio Di Rupo, qui s'était absenté ce mercredi midi pour des raisons familiales, est revenu un peu avant 16 h. Les négociations ont donc repris, mais une petite note de Caroline Gennez ne pousse pas à l'optimisme.

"Nous sommes en train de mener des discussions inutiles"

© Image Globe / ERIC LALMAND

Mercredi matin les représentants des huit partis se sont retrouvés pour poursuivre les discussions entamées la veille sur la base de la note du formateur et des adaptations que celui-ci a apportées au texte initial.

Avant la reprise des négociations, une réunion avait déjà réuni les quatre présidents des partis flamands afin que ceux-ci puissent accorder leurs violons.

Tous les présidents sont entrés en voiture et n'ont fait aucune déclaration. Tous sauf un : Charles Michel. Il a déclaré aux journalistes présents que "Le MR veut une solution mais nous n'accepterons pas l'appauvrissement des Wallons et nous ne lâcherons pas les Bruxellois". Une petite phrase qui a eu le don d'irriter les autres négociateurs francophones, eux qui "par respect pour les consignes de discrétion du formateur, ne font pas de déclaration".

Mardi, les négociateurs sont rentrés dans le vif du sujet ce qui aurait provoqué certaine crispations autour du dossier Bruxelles-Hal-Vilvorde, mais aussi sur la révision de la loi de financement. Des tensions qui pourraient expliquer la sortie de Charles Michel.

M. Di Rupo s'est absenté vers midi pour des raisons familiales. Pendant son absence, les négociateurs ont poursuivi leurs discussions par groupe linguistique.

A son retour, sa porte parole avait d'abord indiqué que la réunion plénière avait repris. Elle a ensuite précisé que le formateur était réuni avec les quatre présidents des partis flamands

"Nous sommes en train de mener des discussions inutiles"

Un photographe de Belga a pu prendre en gros plan un document manuscrit tenu en main par la présidente du sp.a Caroline Gennez. On peut y lire "We zijn compleet nutteloze discussies aan het voeren. CD&V zal nooit zover gaan", soit : "Nous sommes en train de mener des discussions inutiles. Le CD&V n'ira jamais aussi loin". Il s'agit d'une note que la présidente a rédigé après les contacts informels qui ont eu lieu au cours du week-end, a précisé le porte parole du sp.a au nom de Caroline Gennez. Elle n'aurait rien à voir avec les négociations actuellement en cours.

Le procédé rappelle pourtant furieusement une méthode déjà utilisée par certains politiques comme Elio Di Rupo, Bart De Wever ou encore Jean-Luc Dehaene pour faire passer un message en douce.

Le Vif. be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires