"Nous croyons dans le train et voulons qu'il redevienne tendance"

17/12/15 à 13:14 - Mise à jour à 13:14

Source: Belga

(Belga) Réinvestir et améliorer l'efficacité du rail sont les deux priorités d'Ecolo-Groen pour la SNCB. Le groupe écologiste a présenté jeudi un contrat de gestion alternatif pour les chemins de fer belges. L'objectif? Susciter le débat autour de la mobilité.

"Nous croyons dans le train et voulons qu'il redevienne tendance"

"Nous croyons dans le train et voulons qu'il redevienne tendance" © BELGA

Le Bureau fédéral du Plan prévoit que le nombre total de passagers-kilomètres augmentera de 11% entre 2012 et 2030, tous modes de transports confondus, indique Marcel Cheron, député fédéral dans le groupe Ecolo-Groen. Or, à politique inchangée, c'est le transport routier qui assimilera cette hausse, affirme-t-il. Ecolo-Groen propose un "contrat de service 2016-2020" pour attirer davantage de voyageurs dans les trains, "la première application concrète de la COP21". Le projet prévoit une croissance de 4% par an du nombre de voyageurs pour atteindre 20% en 2020. Afin d'absorber ces nouveaux utilisateurs, Ecolo-Groen veut augmenter le nombre de trains, tout comme relever le nombre de places assises en heure de pointe. La ponctualité doit être améliorée grâce à un réinvestissement dans l'infrastructure ferroviaire. "Nous croyons dans le train et voulons qu'il redevienne tendance", souligne Marcel Cheron. Ecolo-Groen propose aussi un baromètre annuel de satisfaction des usagers du rail afin de pouvoir adapter le plan en fonction des résultats. Un moyen aussi de lier la dotation publique à la qualité du service. "Augmenter l'efficacité de 20% comme le prévoit Jacqueline Galant entraîne beaucoup de tension sociale. Nous proposons un gain de productivité de 9%, comme le prévoit une étude du cabinet McKinsey", explique Stefaan Van Hecke (Groen). "Notre plan donne de l'oxygène et un projet d'avenir au rail et donc aussi aux travailleurs." (Belga)

Nos partenaires