"Nous avons le devoir sacré de réussir"

28/04/11 à 10:16 - Mise à jour à 10:16

Source: Le Vif

"Et la responsabilité de ce devoir incombe au premier chef aux vainqueurs des élections, le PS et la N-VA", a martelé l'ancienne présidente du CD&V Marianne Thyssen sur les ondes de la VRT ce jeudi matin.

"Nous avons le devoir sacré de réussir"

© Image Globe/NICOLAS MAETERLINCK

La députée européenne, qui a démissionné de la présidence du CD&V après la défaite électorale de son parti en juin 2010, ne se montre pour autant pas très optimiste.

Un an après la chute du gouvernement Leterme II, tout apparaît "bloqué" et la confiance entre les négociateurs semble "introuvable".

Répétant le credo du CD&V, elle dit ne voir de solution que si les négociateurs, et en premier lieu le PS et la N-VA, poursuivent dans la recherche d'un accord. Mais aller au-delà de l'été est une autre question, a-t-elle ajouté. "J'ai entendu la formule magique de 'passer l'été'. Mais ce n'est jamais bon de lancer des échéances", a-t-elle fait remarquer, plaidant pour "continuer à travailler dur" et "mettre de côté les égos".

La confiance est actuellement insuffisante pour conclure un accord, constate-t-elle, citant en exemple les allégations selon lesquelles Elio Di Rupo aurait rejeté mercredi une proposition sur la loi de financement à laquelle des experts du PS avaient pourtant donné leur feu vert la veille.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires