Note Di Rupo : De Wever dit "non, sauf si"

11/07/11 à 12:40 - Mise à jour à 12:40

Source: Le Vif

De manière inattendue, la N-VA a revu sa position quant à la note d'Elio Di Rupo. Aujourd'hui Bart De Wever parle d'une possibilité de recommencer à négocier sous certaines conditions.

Note Di Rupo : De Wever dit "non, sauf si"

© Image Globe

Lundi, la N-VA a annoncé sa disponibilité à poursuivre les pourparlers pour autant que la note du formateur soit "fondamentalement réécrite". "S'il y avait une note avec moins d'impôts et plus de réformes, je suis évidemment disposé à continuer à discuter", a déclaré le président de la N-VA, Bart De Wever, peu avant le début des festivités de la Communauté flamande à l'hôtel de ville de Bruxelles.

Dimanche, le ministre-président flamand, Kris Peeters (CD&V), avait déjà appelé le formateur à réécrire sa note. Le président des chrétiens-démocrates flamands, Wouter Beke, a répété cette position lundi: "nous souhaitons que la note soit adaptée", a-t-il confirmé.

Depuis vendredi soir, Elio Di Rupo se tait. Invité des festivités flamandes, il n'a pas souhaité commenter l'actualité politique.

Le ministre-président de la fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte (PS), a pour sa part insisté sur l'obligation qu'ont les entités du pays à maintenir la concertation. "Il y a entre les hommes politiques des canaux de dialogue qui existent encore", a-t-il assuré, appelant à ne pas discuter par médias interposés.


Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires