Non au remplacement du chèque-repas par une indemnité salariale

12/03/14 à 17:09 - Mise à jour à 17:09

Source: Le Vif

La Commission de l'Economie et des Finances du Sénat a rejeté mercredi la proposition de loi de Rik Daems (Open Vld) et d'Etienne Schouppe (CD&V) visant à remplacer le support matériel des titres-repas par une indemnité nette versée sur le compte du travailleur.

Non au remplacement du chèque-repas par une indemnité salariale

© belga

Soulignant leur volonté de faire diminuer les coûts pour l'entreprise, les deux sénateurs ont insisté sur leur objectif premier: supprimer les chèques-repas "papier". Voyant le faible assentiment à leur proposition de loi, ils ont tenté mercredi de convaincre la Commission de les rejoindre dans une autre formulation de texte permettant la généralisation obligatoire du titre-repas électronique via un terminal bancaire unique.

Cette tentative n'a pas connu plus de succès, les autres sénateurs, à l'exception de la N-VA, ayant renvoyé à l'évaluation en cours de l'AR autorisant le titre-repas électronique, par le Conseil national du Travail (CNT).

La proposition de loi des deux sénateurs a été rejetée par neuf voix (PS, sp.a, MR, cdH, Ecolo) contre quatre (Open Vld, CD&V et N-VA).

Nos partenaires