Nkosazana Dlamini-Zuma ne briguera pas d'autre mandat à la tête de l'UA

01/04/16 à 12:41 - Mise à jour à 12:41

Source: Belga

(Belga) La présidente de la Commission de l'Union africaine (UA), Nkosazana Dlamini-Zuma, ne briguera pas de second mandat et quittera son poste à la tête de l'organisation panafricaine en juillet, a indiqué vendredi son porte-parole.

Nkosazana Dlamini-Zuma ne briguera pas d'autre mandat à la tête de l'UA

Nkosazana Dlamini-Zuma ne briguera pas d'autre mandat à la tête de l'UA © BELGA

Les candidats à la tête de l'UA avaient jusqu'à jeudi soir minuit pour soumettre leur candidature. Le successeur de Mme Dlamini-Zuma sera désigné lors du prochain sommet de l'UA, en juillet à Kigali, ainsi que son adjoint et les huit commissaires de la Commission. Parmi les possibles successeurs, le nom du ministre algérien des Affaires étrangères et ancien Commissaire de l'UA pour la Paix et la Sécurité, Ramtane Lamamra, a longtemps circulé. Mais les pays de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) sont déterminés à conserver la présidence de la Commission et ont avancé le nom de la ministre des Affaires étrangères du Botswana, Pelonomi Venson-Moitoi. L'UA ne dévoilera officiellement les noms des candidats retenus qu'à la mi-avril. Nkosazana Dlamini-Zuma, 67 ans, ancienne épouse du président sud-africain Jacob Zuma et à qui l'on prête l'ambition de lui succéder en Afrique du Sud, a été la première femme à accéder à la tête de l'UA. Elle avait été élue pour quatre ans en juillet 2012. Elle l'avait emporté face au président sortant de la Commission, le Gabonais Jean Ping, au terme d'une lutte de plusieurs mois qui avait divisé l'organisation. (Belga)

Nos partenaires