Nivelles décide d'imposer via des charges d'urbanisme le recours à des voitures partagées

18/07/17 à 22:40 - Mise à jour à 22:42

Source: Belga

(Belga) C'est, d'après le bourgmestre de Nivelles, Pierre Huart (MR), une première en Wallonie: rendant un avis positif à propos de la construction d'un complexe de 42 logements dans le centre de Nivelles, le collège communal a décidé d'imposer au promoteur, via des charges d'urbanisme, le recours à des voitures partagées pour les futurs habitants de ces logements. Le complexe, un immeuble de 40 appartements, un triplex et une maison unifamiliale se situe à proximité immédiate de la gare et l'idée est d'éviter aux ménages qui s'y établiront d'acquérir une deuxième voiture.

"La configuration de l'endroit rend difficile l'aménagement d'un parking avec suffisamment d'emplacements pour tous les habitants, à l'heure où l'on parle de deux voitures voire plus par ménage, les enfants restant de plus en plus longtemps chez leurs parents. Mais des études montrent qu'en ville, les deuxièmes voitures sont la plupart du temps à l'arrêt. Le recours aux voitures partagées devrait inciter les citoyens à changer de mentalité", indique Pierre Huart. Celui-ci précise que lors des premières discussions avec le promoteur Thomas & Piron, le recours à une voiture partagée imposé via des charges d'urbanisme a étonné. Puis le promoteur a mené sa propre étude et a finalement proposé l'utilisation de deux voitures partagées pour ce complexe immobilier. Cette condition pour l'obtention d'un permis d'urbanisme est une première, d'après la ville de Nivelles. Elle n'est toutefois imposée que dans un avis, à valider dans les prochaines semaines par le fonctionnaire délégué de l'urbanisme. (Belga)

Nos partenaires