Nigeria: au moins 60 musulmans chiites tués dans des affrontements avec des militaires

15/12/15 à 13:18 - Mise à jour à 13:18

Source: Belga

(Belga) Au moins 60 membres d'une secte chiite ont été tués par des militaires dans le nord du Nigeria durant le week-end, après avoir lancé des pierres vers un convoi transportant le chef de l'armée, selon une agence de presse nigériane.

Un hôpital de la ville de Zaria a indiqué avoir reçu 60 corps, et ce chiffre pourrait augmenter. Selon un porte-parole de l'armée, les violences ont débuté quand les membres de la secte ont bloqué un axe routier et jeté des projectiles vers un convoi transportant le chef de l'armée Tukur Buratai. Au moins 7 d'entre eux ont été tués par les militaires sur cette autoroute. Mais la plupart des morts sont tombés samedi et dimanche dans des affrontements qui ont eu lieu devant la maison du leader de la secte, Ibrahim Yaqoub El-Zakzaky, selon un adhérent. El-Zakzaky a été lui-même interpellé dimanche après avoir été blessé par les tirs. Le porte-parole de la secte a indiqué que les membres souhaitaient "récupérer" leur chef pour pouvoir le soigner correctement. L'an passé, 35 membres de la même organisation avaient été tués, dont trois enfants d'El-Zakzaky. La secte est parfois également prise pour cible par Boko Haram. (Belga)

Nos partenaires