Niger: une tentative de coup d'Etat déjouée, affirme le président Issoufou

18/12/15 à 00:51 - Mise à jour à 00:51

Source: Belga

(Belga) Le président nigérien Mahamadou Issoufou a affirmé qu'une tentative de coup d'État a été déjoué au Niger, justifiant une vague d'arrestations de militaires à travers le pays, au cours d'une allocution à la télévision nationale jeudi soir, à la veille des cérémonies de l'indépendance.

"L'objectif de ces individus animés par je ne sais quelle motivation était de renverser les institutions démocratiquement élues en utilisant les moyens mis à leur disposition par le peuple pour assurer sa sécurité", a déclarant M. Issoufou, parlant de "haute trahison contre les institutions et contre l'armée". Une élection présidentielle est prévue le 21 février 2016. M. Issoufou, qui a été élu en 2011, brigue un second mandat lors de ce scrutin. Les putschistes "envisageaient notamment d'utiliser la puissance de feu des moyens aériens", a ajouté le chef de l'Etat. Les principaux suspects ont été arrêtés, à l'exception d'un individu en fuite, ont été appréhendés, a conclu M. Issoufou. Parmi les personnes arrêtées selon la presse et les réseaux sociaux, figurent notamment le général d'aviation Souleymane Salou, 62 ans, ancien chef d'état-major des armées sous le régime militaire du Général Djibo Salou (2010) auquel M. Issoufou avait succédé au pouvoir. En 2011, le président Issoufou avait déjà annoncé dans un message à la Nation avoir déjoué un putsch contre son régime. Selon les autorités, dix militaires dont des officiers avaient alors été arrêtés pour "tentative de renversement du régime" et "tentative d'assassinat du chef de l'Etat". (Belga)

Nos partenaires