Niger: 30 militaires nigériens et deux nigérians tués lors d'une attaque de Boko Haram

04/06/16 à 15:01 - Mise à jour à 15:01

Source: Belga

(Belga) Au moins 30 militaires nigériens et deux soldats nigérians ont été tués lors d'une attaque massive lancée par le groupe islamiste nigérian Boko Haram à Bosso, une localité du Niger proche de la frontière avec le Nigeria, a annoncé samedi le ministère nigérien de la Défense.

"Le vendredi 4 juin 2016 aux environs de 18H50 (19H50 HB), des centaines d'assaillants du groupe terroriste Boko Haram ont attaqué le poste militaire de reconnaissance de Bosso", selon le ministère nigérien de la Défense. Le ministère donne un bilan de "trente militaires nigériens et deux militaires nigérians tués. 67 militaires nigériens et nigérians blessés". Du coté de Boko Haram, "plusieurs morts et blessés ont été emportés", poursuit le ministère sans fournir de chiffres sur les pertes adverses. "La contre-attaque menée tôt ce matin par nos forces de défense et de sécurité a permis de reprendre toutes les positions dans la ville de Bosso. La situation est sous contrôle et le calme est revenu dans cette localité", ajoute-t-il. Le ministère nigérien a également annoncé "un ratissage en cours" mobilisant "tous les moyens terrestres et aériens". Depuis février 2015, le Niger est en proie à d'incessants assauts de Boko Haram dans la région du Lac Tchad, dans le sud-est du pays, proche des bastions des insurgés islamistes dans le nord-est du Nigeria. (Belga)

Nos partenaires