Neufs détenus de Guantanamo transférés vers l'Arabie Saoudite

17/04/16 à 00:23 - Mise à jour à 00:23

Source: Belga

(Belga) Neuf détenus de la prison américaine à Guantanamo Bay (Cuba) ont été transférés vers l'Arabie Saoudite, a annoncé le Pentagone samedi.

Neufs détenus de Guantanamo transférés vers l'Arabie Saoudite

Neufs détenus de Guantanamo transférés vers l'Arabie Saoudite © BELGA

Le transfert a eu lieu quelques jours avant la visite du président Barack Obama en Arabie Saoudite. La déclaration du Pentagone remercie le gouvernement de ce pays "pour son geste humanitaire et sa volonté de soutenir les efforts américains en cours pour fermer le centre de détention de Guantanamo." Le document précise que 80 détenus sont encore incarcérés dans la prison militaire. La communication ne précise pas la nationalité des prisonniers dont il est question, mais selon le New York Times, ils seraient originaires du Yémen et auraient été emprisonnés à Guantanamo depuis la guerre en Afghanistan il y a 14 ans. Les efforts pour persuader le gouvernement saoudien d'accepter ce transfert ont été entrepris sous l'administration du président américain George W Bush et ont abouti à un accord en février, rapporte encore New York Times. La déclaration du Pentagone cite le nom des neufs personnes transférées: Ahmed Umar Abdullah Al-Hikimi, Abdul Rahman Mohammed Saleh Nasir, Ali Yahya Mahdi Al-Raimi, Tariq Ali Abdullah Ahmed Ba Odah, Muhammed Abdullah Muhammed Al-Hamiri, Ahmed Yaslam Said Kuman, Abd al Rahman Al-Qyati, Mansour Muhammed Ali Al-Qatta et Mashur Abdullah Muqbil Ahmed Al-Sabri. Ceux-ci étaient détenus pour beaucoup d'entre eux sans procès et souvent même sans inculpation. Certains ont également été soumis à des traitements inhumains. Deux détenus ont aussi été déplacés vers le Sénégal ce mois-ci. Dès sa campagne de 2008, M. Obama avait promis de fermer cette prison "que le monde condamne". Mais en sept années au pouvoir, il n'a pas réussi à faire bouger les lignes. Le président américain a présenté fin février son plan pour fermer la prison avec l'espoir de tenir enfin sa promesse. Mais l'obstacle du Congrès, à majorité républicaine, devrait être difficile à franchir. Les actuels candidats républicains à la Maison Blanche ont promis à l'inverse d'envoyer davantage de suspects de "terrorisme" à Guantanamo. (Belga)

Nos partenaires