Neuf Albanais condamnés pour recrutement de djihadistes pour la Syrie

04/05/16 à 00:08 - Mise à jour à 00:08

Source: Belga

(Belga) Neuf Albanais, dont des imams radicaux, ont été condamnés mardi par un tribunal de Tirana à des peines jusqu'à 18 ans de prison pour recrutement de djihadistes, envoyés sur le front en Syrie, dans le premier procès du genre en Albanie.

Neuf Albanais condamnés pour recrutement de djihadistes pour la Syrie

Neuf Albanais condamnés pour recrutement de djihadistes pour la Syrie © BELGA

Les neuf hommes ont été reconnus coupables d'"incitation et de recrutement à des fin terroristes" des candidats albanais pour le djihad, ainsi que de "financement du terrorisme", d'"incitation à la haine" et d'avoir disséminé de la "propagande terroriste". Trois imams autoproclamés ont été condamnés le plus lourdement, à 18 ans de prison pour l'un, et 17 ans pour chacun des deux autres. Les autres accusés ont été condamnés à des peines allant de sept à seize ans de prison. Lors de la lecture du verdict, les accusés, assis derrière les barreaux, ont crié "Allah akbar!" ou encore "Les traitres! Notre temps va venir, vous serez punis!", a constaté une journaliste de l'AFP. Certains de leurs proches, nombreux dans la salle d'audience, ont dénoncé un verdict "injuste" et ont renversé des chaises et lancé de divers objets. Arrêtés en mars 2014, dans une opération policière qui s'était déroulée à Tirana, Elbasan (centre), Librazh (est) et Pogradec (sud-est), ces accusés étaient jugés depuis mars 2015. Selon le réquisitoire du parquet, ce groupe a envoyé en Syrie 70 personnes pour combattre dans les rangs des "groupes considérés comme terroristes par les Nations unies". Des volontaires ont notamment été recrutés lors des prières dans les mosquées. Les trois imams condamnés ne faisaient pas partie des structures officielles de la communauté islamique locale. Entre 100 à 120 Albanais ont rejoint entre 2012 et 2014 les rangs djihadistes en Syrie et en Irak, selon les autorités albanaise. Un chiffre qui fait de l'Albanie un des pays les plus concernés par ce phénomène en proportion de sa population de presque 2,9 millions d'habitants, en grande majorité musulmans. Une quinzaine d'Albanais ont été déclarés morts sur le front en Syrie ou en Irak, alors que trente combattants sont rentrés dans le pays. (Belga)

Nos partenaires