Nette baisse des frappes aériennes de la coalition en Irak et Syrie

07/11/17 à 19:26 - Mise à jour à 19:30

Source: Belga

(Belga) Le nombre de frappes aériennes de la coalition internationale menée par Washington en Syrie et en Irak est en chute libre, en raison de l'effritement du groupe Etat islamique, a indiqué mardi le général Andrew Croft, coordinateur des frappes aériennes de la coalition.

"Le nombre de frappes a baissé de 60 à 70% en octobre comparé à la moyenne mensuelle des huit ou neuf derniers mois", a précisé le militaire américain au cours d'un point de presse par téléconférence au Pentagone. Il a évalué le nombre de bombes larguées par la coalition à 850 en octobre, contre une moyenne mensuelle de 1.800 à 2.600 par mois depuis début 2017. Ce recul "spectaculaire" est un signe de l'effondrement de l'EI non seulement en tant que califat mais aussi en termes de contrôle géographique: ils ne contrôlent plus que 4 à 5% de ce qu'ils avaient à l'origine", a-t-il ajouté. Le nombre de frappes aériennes va encore baisser à l'avenir, mais la coalition va poursuivre ses missions de surveillance et reconnaissance aérienne, notamment par drone, a ajouté le général Croft. Selon le dernier décompte de la coalition publié fin octobre, au moins 786 civils ont été tués lors des 27.566 frappes contre l'EI menées depuis trois ans par la coalition. Les observateurs et ONG travaillant sur le terrain estiment en général que le nombre de civils tués dans les bombardements de la coalition est beaucoup plus élevé que le décompte officiel. (Belga)

Nos partenaires