Népal : l'avion de B-Fast a décollé de New Delhi

28/04/15 à 10:02 - Mise à jour à 15:28

Source: Belga

L'avion belge transportant l'équipe d'intervention de B-Fast a finalement pu décoller mardi après-midi de New Delhi. L'appareil a quitté New Delhi, en Inde vers 18 heures (14h30, heure belge).

Népal : l'avion de B-Fast a décollé de New Delhi

© Belga

L'avion de B-Fast avait dû dévier de son plan de vol, lundi en urgence, et prendre la direction du nord de l'Inde, parce que le petit aéroport international de Katmandou n'arrivait plus à gérer le flux de l'aide humanitaire débarquant au Népal.

L'aéroport congestionné de Katmandou oblige certaines équipes de secours à faire demi-tour

La congestion à laquelle fait actuellement face l'aéroport international de Katmandou a forcé plusieurs équipes de secours internationales à dérouter leurs avions vers des aéroports de la région, tels que Bangkok ou New Delhi ou même à faire demi-tour.

L'aéroport de Katmandou, qui ne peut accueillir que huit grands avions à la fois, fait face à un flux continu de vols commerciaux, humanitaires et transportant des équipes de secours. Des photos postées sur les médias sociaux montrent des terminaux bondés de voyageurs en attente d'un vol pour quitter le Népal, touché samedi par un violent séisme. Un appareil transportant des sauveteurs japonais au départ de la Thaïlande a finalement dû retourner à son point de départ après avoir attendu plusieurs heures en vol au-dessus de Katmandou et s'être posé à Kolkata, en Inde, pour faire le plein. L'avion n'a cependant pas pu y rester, tous les hôtels de la région étant occupés par d'autres passagers de vols déroutés. Un cargo de la force aérienne indienne a, quant à lui, été obligé de rebrousser chemin en raison de la congestion au sein de l'aéroport de la capitale népalaise. Le vol sera bientôt reprogrammé, a assuré la Défense indienne.

Presque tous les alpinistes se trouvant sur le mont Everest sauvés

Presque tous les alpinistes qui se trouvaient sur le mont Everest au moment de l'avalanche, causée par le violent séisme qui a secoué samedi le Népal, se trouvent à nouveau dans la vallée. Quelque 205 d'entre eux ont ainsi déjà été évacués, indique un porte-parole de la police locale.

Dix-sept personnes ont en revanche perdu la vie dans le camp de base de l'Everest à la suite de l'avalanche, selon la même source tandis que d'autres font état de 20 à 22 morts. Plus de 100 personnes se trouvaient par ailleurs sur la voie d'escalade quand les éléments se sont abattus sur eux. "Nous sommes les neuf derniers sherpas et les huit derniers alpinistes ici", a twitté l'alpiniste Daniel Mazur, depuis le Camp 1. Au moment de l'avalanche, près de 1.000 personnes séjournaient au camp de base mais presque toutes les équipes l'avaient quitté ou étaient sur le point de le faire.

24 Belges manquent toujours à l'appel

Selon les données du centre de crise mis en place par les Affaires étrangères et le consulat, les ressortissants belges présents au Népal lors du séisme sont au nombre de 199 et 175 d'entre eux sont entrés en contact avec leur famille ou les autorités belges. Les Affaires étrangères restent toujours sans nouvelles de 24 Belges. Lundi, les Affaires étrangères avaient connaissance de la présence de 176 Belges au Népal. Les personnes ayant des informations ou se posant des questions sur les Belges au Népal peuvent dès à présent contacter les Affaires étrangères au 02/501.40.00 et au 02/501.40.01.

En savoir plus sur:

Nos partenaires