Neige : les routes sont difficilement praticables

15/01/13 à 06:28 - Mise à jour à 06:28

Source: Le Vif

A la suite des fortes chutes de neige qui se sont abattues lundi soir sur le pays, les routes sont difficilement praticables quasiment partout en Flandre. Sur plusieurs autoroutes, des accidents se sont produits ayant pour conséquence des dégâts matériels, indiquent le centre de trafic flamand (Vlaams Verkeercentrum) et la police fédérale. Les services d'épandage sont en action. En Wallonie, la phase de pré-alerte routière a été déclenchée.

Neige : les routes sont difficilement praticables

© Belga

Sur le site inforoutes.be, il est question d'accidents dans les deux sens sur l'E17 entre Anvers et Courtrai, sur l'E313 entre Hasselt et Anvers, sur l'E34 entre Anvers et Knokke et sur le R1, le ring autour d'Anvers."La circulation s'effectue difficilement dans toute la Flandre", ajoute le centre de trafic flamand.La police fédérale de la route signale que les chaussées ainsi que les bretelles d'accès et de sortie des autoroutes peuvent être glissantes. Elle demande donc aux automobilistes d'adapter leur vitesse.L'agence flamande des routes et de la circulation (Agentschap Wegen en verkeer) ajoute que les services d'épandage, qui ont salé préventivement les routes en avant-soirée, sont à nouveau sur le pied de guerre pour évacuer la couche de neige et resaler les chaussées.

La Wallonie en phase de pré-alerte

En Wallonie, la phase de pré-alerte routière a été déclenchée lundi soir. Il est recommandé à tous les usagers "de rester extrêmement prudents et vigilants s'ils doivent emprunter la route" durant la nuit de lundi et mardi matin. "La phase de pré-alerte routière consiste à maintenir la mobilité par le recours à des moyens complémentaires: rappel des engins de déblocage, traitement spécifique des côtes à risque et renforcement des actions d'épandage (travail en cascade des épandeuses). Elle permet aussi la mobilisation de forces de police supplémentaires", précise le SPW.

La Cellule d'Action routière continue à évaluer de manière permanente la situation sur le réseau routier wallon, ajoute le communiqué. Aucune mesure de restriction relative à la circulation des poids lourds de plus de 13 mètres n'est toutefois actuellement envisagée. Il est néanmoins recommandé à tous les usagers "de rester extrêmement prudents et vigilants s'ils doivent emprunter la route" durant la nuit de lundi et mardi matin."Tous les automobilistes sont invités à adapter leur vitesse, éviter toute manoeuvre brutale, garder une distance de sécurité suffisante avec le véhicule qui précède, prévoir les équipements nécessaires (pneus neige),bien vérifier l'état de leur véhicule et ne pas dépasser les épandeuses." La prudence est particulièrement de mise sur les bretelles d'accès et de sortie des autoroutes et dans les endroits exposés, comme les ponts.

Les premiers trains circulent sans problème, sauf en région montoise

La circulation ferroviaire a repris mardi matin sans problème majeur, et ce, malgré les chutes de neige qui se sont abattues sur le pays dans la soirée et la nuit de lundi à mardi. Les équipes se tiennent prêtes à intervenir pour par exemple débloquer les aiguillages qui seraient défectueux. Plusieurs centaines de personnes sont mobilisées.

"La situation en Wallonie est relativement calme", a indiqué Frédéric Sacré, porte-parole du gestionnaire du réseau ferroviaire Infrabel. Trois aiguillages ont toutefois été bloqués tôt mardi matin, l'un à Mons - n'entraînant pas de conséquence pour le trafic - et un autre à Boussu, sur la ligne 97 entre Quiévrain et Liège-Guillemins, entraînant des retards de 5 à 10 minutes, a précisé le porte-parole. "Un train a été supprimé entre Quiévrain et Saint-Ghislain", a-t-il ajouté. Le troisième aiguillage défectueux est situé en gare de Quévy, ce qui entraîne des perturbations sur la ligne Mons-Bruxelles, dont les trains arrivent avec du retard.

Par ailleurs, la vitesse est limitée à 230 km/h sur la ligne à grande vitesse entre Bruxelles et Paris (Thalys). Il s'agit d'une mesure temporaire afin d'éviter les projections de blocs de neige ou de glace, a expliqué M. Sacré. "Cela engendre une perte de temps de 5 minutes sur le tronçon belge et de 15 minutes entre la frontière et Paris."Lundi soir, 17 trains ont été bloqués dans les gares en raison de la neige, principalement en Flandre occidentale. "Mais mardi matin, il n'y a pas de problème à signaler dus aux conditions hivernales" dans le nord du pays, selon un autre porte-parole d'Infrabel, Thomas Baeken. Sur de nombreux quais, la neige est évacuée et le personnel procède au salage. Les premiers trains sont partis à 04h00. L'heure de pointe se terminera vers 09h00.

Brussels Airport est entièrement opérationnel

L'aéroport de Zaventem est entièrement opérationnel ce mardi matin. "On ne s'attendait clairement pas à avoir autant de neige au cours de la nuit, mais les pistes de décollage et d'atterrissage sont dégagées et peuvent être utilisées normalement", a déclaré Jan Van der Cruysse, porte-parole de l'aéroport de Bruxelles. Selon le porte-parole, des retards restent possible car les avions doivent être dégivrés. Brussels Airport recommande aux voyageurs de partir à temps pour ne pas rater leur vol.


En savoir plus sur:

Nos partenaires