Négociations à Genève sur la Syrie - Opposition et régime présents à Genève, urgence extrême sur le terrain

30/01/16 à 20:28 - Mise à jour à 20:28

Source: Belga

(Belga) La principale coalition de l'opposition syrienne est arrivée samedi à Genève, un jour après les représentants du régime de Damas, pour participer à des pourparlers organisés par l'ONU dans l'espoir de mettre un terme à cinq ans de guerre, alors que la situation sur le terrain reste catastrophique.

Une délégation du Haut comité des négociations (HCN) est arrivée en fin d'après-midi en provenance de Ryad, selon un de ses porte-parole, Monzer Makhous. Cette coalition d'opposants politiques et de représentants de groupes armés avait accepté, après quatre jours d'hésitations et de pressions internationales, de participer aux pourparlers, au centre desquels elle compte mettre la question humanitaire. "Le HCN salue l'opportunité d'un processus politique pour mettre un terme à la crise en Syrie et arrêter le bain de sang", a-t-il écrit dans un communiqué. Sièges, combats, bombardements: depuis mars 2011, la guerre en Syrie a fait plus de 260.000 morts et jeté des millions de personnes sur les routes. L'émissaire de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, a tenu vendredi soir une réunion "préparatoire" avec des représentants du régime du président Bachar el-Assad. Il devrait faire rapidement de même avec le HCN, mais aucun rendez-vous n'a encore été fixé. Les négociations sont prévues pour durer six mois et doivent se dérouler de manière indirecte, c'est-à-dire que les différentes délégations seront dans des pièces distinctes et que des émissaires feront la navette. Elle pose comme objectif la conclusion de cessez-le feu, la mise en place d'une autorité de transition et des élections d'ici mi-2017. (Belga)

Nos partenaires