Négociations à Genève sur la Syrie - L'opposition arrive à Genève et menace de se retirer

30/01/16 à 22:53 - Mise à jour à 22:53

Source: Belga

(Belga) Le principal groupe d'opposants syriens a lancé un vibrant appel à sauver son pays en arrivant samedi soir à Genève pour des pourparlers, dont il a immédiatement menacé de se retirer si le régime de Damas continuait de commettre des "crimes".

"Aidez-nous à sauver les derniers enfants de Syrie", a exhorté Salem al-Meslet, un responsable du Haut comité des négociations (HCN) à son arrivée en Suisse. "Nous sommes prêts à négocier mais, nous voulons voir au moins un petit quelque chose", a-t-il ajouté. "Nous sommes prêts à tout pour mettre fin à cette guerre." Le HCN, une coalition d'opposants politiques et de combattants formée en décembre, avait initialement conditionné sa participation aux discussions de Genève à plusieurs revendications humanitaires: levée des sièges, arrêt des bombardements, libération de prisonniers, etc. Sous la pression internationale, notamment des Etats-Unis, il s'est finalement décidé à dépêcher des émissaires après avoir obtenu de vagues "garanties" qui ne se sont pas accompagnées d'amélioration tangible sur le terrain. Samedi soir, son coordinateur Riad Hijab a donc souligné que le HCN ne renonçait pas à ses demandes. "Si le régime persiste à commettre ses crimes, alors la présence de la délégation du HCN à Genève ne sera plus justifiée", a-t-il écrit dans un communiqué. Depuis mars 2011, la guerre en Syrie a fait plus de 260.000 morts et jeté des millions de personnes sur les routes. Et chaque jour, le bilan s'alourdit. (Belga)

Nos partenaires