Négociations à Genève sur la Syrie - Damas prêt à un gouvernement élargi mais accuse l'opposition de ne pas être "sérieuse"

31/01/16 à 16:07 - Mise à jour à 16:07

Source: Belga

(Belga) Le chef de la délégation de Damas a accusé dimanche l'opposition, qui a hésité plusieurs jours avant de se joindre aux discussions de Genève sur la Syrie, de ne pas être "sérieuse", et a répété que son régime n'accepterait aucune précondition à l'ouverture de discussions. Le gouvernement syrien est "prêt à un gouvernement national élargi comme étape" vers un règlement du conflit à Genève "si les discussions décollent", a dit dimanche à Genève devant la presse le chef de la délégation du gouvernement, Bachar al-Jaafari.

Négociations à Genève sur la Syrie - Damas prêt à un gouvernement élargi mais accuse l'opposition de ne pas être "sérieuse"

Négociations à Genève sur la Syrie - Damas prêt à un gouvernement élargi mais accuse l'opposition de ne pas être "sérieuse" © BELGA

"La solution à la crise syrienne ne peut pas advenir sans un engagement sérieux à négocier et à travailler", a lancé Bachar al-Jaafari, ambassadeur syrien à l'ONU et chef de la délégation, qui s'exprimait pour la première fois depuis son arrivée à Genève vendredi. Les discussions "devaient commencer le 25 janvier. Nous sommes le 31. Nous n'avons pas commencé à temps parce que l'opposition est en retard. C'est le signe qu'ils ne sont pas sérieux", a-t-il fustigé. La délégation de l'opposition a hésité pendant plusieurs jours avant de rallier la Suisse samedi soir, et réclame des garanties sur des gestes humanitaires avant d'entrer dans les discussions. "Nous n'accepterons aucune pré-condition", a rétorqué l'ambassadeur syrien, tout en affirmant que son pays était déterminé à "mettre fin au bain de sang". Il a dénoncé les "ingérences étrangères" dans le conflit syrien et répété que son gouvernement était "déterminé à combattre les terroristes et faire appliquer la loi". (Belga)

Nos partenaires