Ne pas conclure le CETA serait "une erreur historique" (De Croo)

24/10/16 à 17:50 - Mise à jour à 17:53

Source: Belga

(Belga) Le vice-premier ministre Alexander De Croo est très déçu d'avoir appris depuis Amman, où il se trouve en mission avec la reine Mathilde, le "non" de la Belgique à la signature du traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada. Craignant un scénario "qui peut s'avérer plus grave que le Brexit", il estime que ne pas parvenir à conclure le CETA serait une "erreur historique" qui pourrait entraîner "la démolition de l'Europe".

M. De Croo est d'autant plus déçu que la Belgique "a toujours été à la base de la construction européenne et a toujours plaidé pour davantage d'intégration européenne". Le pays est "en outre l'un de ceux qui bénéficient le plus de l'UE". "Il faut bien comprendre ce que l'on est en train de faire", poursuit le vice-premier ministre. "Cela signifie que l'Union ne peut plus mener de discussions au nom des Etats membres, puisque chaque accord peut être remis en cause par une région." M. De Croo rappelle enfin, tout comme la FEB, que la Belgique est une économie ouverte "qui dépend à 70%" de l'étranger. La fédération patronale, qui considère le "non de la Wallonie" comme "irresponsable", soulignait elle que 570.000 emplois, soit un sur six, dépendaient directement du commerce avec des partenaires hors UE. (Belga)

Nos partenaires