Ne m'appelez plus !

30/06/15 à 15:02 - Mise à jour à 15:02

Source: Belga

Un abonné téléphonique qui préfère ne pas être dérangé pour du marketing direct peut désormais le faire savoir sur le site web renouvelé www.ne-m-appelez-plus.be.

Ne m'appelez plus !

© www.ne-m-appelez-plus.be

Il existait déjà auparavant une liste "Ne m'appelez plus" non obligatoire et limitée, une initiative de la BDMA (la Belgian Direct Marketing Association). Seuls 11 des 50 opérateurs téléphoniques actifs dans notre pays faisaient appel à cette liste non obligatoire et pas toujours à jour.

Depuis mardi, le site web www.ne-m-appelez-plus.be est obligatoire et tenu à jour pour tous les abonnés téléphoniques. Les abonnés ne doivent plus s'y faire enregistrer qu'une fois, même en cas de changement ultérieur d'opérateur de téléphonie, ont indiqué dans un communiqué commun les ministres fédéraux des Consommateurs Kris Peeters et des Telecoms Alexander De Croo.

Selon les ministres, le législateur confère aux abonnés téléphoniques le droit d'indiquer qu'ils ne souhaitent pas recevoir d'appels publicitaires. Les entreprises actives dans le télémarketing sont ensuite tenues de vérifier si l'abonné qu'elles désirent appeler ne s'est pas fait enregistrer, sous peine de poursuites. "A partir d'aujourd'hui, il y a un seul point de contact central auquel tous les opérateurs téléphoniques doivent obligatoirement adhérer et tous les abonnés téléphoniques peuvent s'adresser.

La procédure est simple et gratuite. Votre ou vos numéro(s) y restera ou resteront enregistré(s), même si vous changez d'opérateur", a expliqué le ministre en charge de la protection des Consommateurs Peeters.

Selon Alexander De Croo, les opérateurs téléphoniques sont coresponsables de la gestion de la liste tenue au point d'enregistrement central. Les données sont à caractère personnel et le point de contact central ne peut les utiliser à d'autres fins.

Nos partenaires