Namur: l'opposition PS critique la mobilité, l'endettement et l'affaiblissement du CPAS

29/08/16 à 18:04 - Mise à jour à 18:04

Source: Belga

(Belga) Le groupe PS, seul parti de l'opposition au conseil communal de Namur, a dénoncé lundi à l'occasion d'une conférence de presse de rentrée un manque de timing et de coordination des chantiers en centre-ville, l'endettement croissant de la Ville ainsi qu'une diminution de la dotation du CPAS.

Namur: l'opposition PS critique la mobilité, l'endettement et l'affaiblissement du CPAS

Namur: l'opposition PS critique la mobilité, l'endettement et l'affaiblissement du CPAS © BELGA

Les travaux en centre-ville trahissent un mauvais timing et un manque de coordination, des priorités inadaptées, un manque de concertation avec les riverains et autres acteurs publics, selon la cheffe de groupe Éliane Tillieux. Ils génèrent aussi une diminution des places de parking et l'augmentation de leur coût. Le PS se pose notamment la question de la répartition des travaux avec la périphérie. Le groupe s'étonne aussi de l'endettement croissant de la capitale wallonne, souscrivant des prêts sur des périodes de plus en plus longues. Il demande "à quoi sert cet argent, et à qui il bénéficie". En matière d'impôts, le PS affirme que Namur est l'une des villes qui taxent le plus et s'interroge sur les avantages de cette taxation. Le parti s'étonne en outre de la diminution progressive de la dotation au CPAS: "pour la première fois, la dotation de la Ville au CPAS est plus faible que celle octroyée à la police ; c'est montrer l'importance que porte la Ville à l'action sociale", s'est inquiétée Kristel Karler, conseillère CPAS (PS). D'autres sujets ont également été pointés du doigt, comme le projet de centre commercial. "C'est de loin le pire dossier que nous ayons eu à traiter ces dix dernières années", selon Mme Tillieux. Les socialistes souhaitent voir développer un projet culturel cohérent, favoriser la propreté publique et affirmer les relations avec le fédéral. (Belga)

Nos partenaires