Nagorny-Karabakh - 18 soldats arméniens tués par les forces azerbaïdjanaises, selon Erevan

02/04/16 à 19:50 - Mise à jour à 19:50

Source: Belga

(Belga) Dix-huit soldats arméniens ont été tués samedi par les forces azerbaïdjanaises le long de la frontière de la région séparatiste du Nagorny-Karabakh, disputée depuis 1994 par Bakou et Erevan, a annoncé le président arménien Serge Sarkissian.

"De notre côté, 18 soldats ont été tués et environ 35 blessés", a déclaré M. Sarkissian lors d'une allocution télévisée, sans préciser si ces soldats appartenaient à l'armée régulière de l'Arménie ou à celle du Nagorny-Karabakh, que Erevan soutient. Plus tôt dans la journée, le ministère azerbaïdjanais de la Défense avait fait état de 12 soldats tués et d'un hélicoptère abattu par les forces arméniennes. Il s'agit des plus graves affrontements entre Bakou et Erevan depuis la signature d'un cessez-le-feu en 1994 mettant fin à une guerre commencée en 1988 et ayant fait 30.000 morts. Des centaines de milliers de réfugiés, principalement des Azerbaïdjanais ont fui la région séparatiste, désormais peuplée d'Arméniens. Malgré des années de tentatives de médiation internationale, la trêve de 1994 est régulièrement brisée par des échanges de tirs, le long de la ligne de démarcation, entre l'armée azerbaïdjanaise et l'armée séparatiste, soutenue par Erevan. Les deux pays n'ont toujours pas signé de traité de paix à propos du Nagorny-Karabakh, que la communauté internationale considère toujours comme un territoire appartenant à l'Azerbaïdjan. (Belga)

Nos partenaires