N-VA : "La force du changement"... au profit de la Flandre

03/03/12 à 12:27 - Mise à jour à 12:27

Source: Le Vif

La N-VA s'est choisi un slogan pour les communales et, à plus long terme, les législatives de 2014 : "De kracht van de verandering". La "force" certes... mais surtout celle des "changements dont la Flandre a besoin", si l'on en croit Bart De Wever.

N-VA : "La force du changement"... au profit de la Flandre

© Image Globe

La N-VA mènera campagne aux communales sous le slogan "La force du changement". "Face aux forces du statu quo, la N-VA mobilise la force du changement", a déclaré samedi son président, Bart De Wever, lors d'un congrès à Louvain.

Il a appelé les membres du parti à la modestie : "Ne vous laissez pas séduire par les sondages. Malgré une forte croissance, nous avons encore un retard très important sur les partis traditionnels au niveau local. Et nous ne pourrons pas résorber ce retard en une élection."

Le président de la N-VA n'a néanmoins pas résisté à la tentation de mettre en chiffres la progression spectaculaire de son parti : au cours des quatre dernières années, 5.500 nouveaux membres ont rejoint les rangs de son parti, a indiqué Bart De Weber. Presque toutes (94 %) les communes ont désormais leur division N-VA et le parti se présentera seul dans 83 % des localités.

Le congrès de samedi matin marquait la conclusion d'un processus au cours duquel les membres locaux du partis ont été formés aux thématiques et propositions qui marqueront la campagne de la N-VA aux communales. La N-VA organisera une pré-campagne à partir du mois de juin.

La N-VA en croisade "contre les forces du statu quo"

Avec son slogan, le parti veut se profiler pour les communales mais aussi pour les élections législatives de 2014, "contre les forces du statu quo".

"Nous, N-VA, devons offrir aux gens une alternative crédible, un parti qui fait de la politique de façon sérieuse et honnête, un parti qui ne se satisfait pas du peu qui est encore faisable dans ce pays, mais qui se bat pour les changements nécessaires dont la Flandre a besoin", a affirmé Bart De Wever.

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires