N-VA : démission de Kim Geybels pour des faits liés à la drogue en Thaïlande

01/09/10 à 08:51 - Mise à jour à 08:51

Source: Le Vif

Kim Geybels a démissionné mardi de son mandat de sénatrice et a également abandonné la présidence de la section jeunes de la N-VA. Elle a pris sa décision après un entretien avec le président de la Haute assemblées Danny Pieters, lui aussi N-VA. Il semble que cette démission soit à mettre en rapport avec des faits liés à la drogue en Thaïlande.

N-VA : démission de Kim Geybels pour des faits liés à la drogue en Thaïlande

© Belga

Le compagnon avec qui la sénatrice était en vacances en Asie du sud-est, et qui est conseiller communal N-VA à Keerbergen, a pour sa part remis sa carte de membre à disposition de son parti.

Kim Geybels, médecin urgentiste de 28 ans à Overpelt, avait été élue sénatrice le 13 juin dernier alors qu'elle figurait en 6e place sur la liste.

Lors d'un voyage à Bangkok avec un compagnon, tous deux seraient entrés en contact avec des trafiquants de stupéfiants qui auraient tenté de leur extorquer des fonds. Le couple était rentré en Belgique avec l'aide de l'ambassade, selon la presse flamande.

La démission de Kim Geybels de son mandat de sénatrice a été annoncée mardi après un entretien avec son collègue de parti et président du Sénat Danny Pieters.

Le compagnon de la jeune femme, Bas Luyten, était un collaborateur du président du parlement flamand Jan Peumans. Cette collaboration avait fait long feu en raison de problèmes de drogues qu'aurait connus le jeune homme, indiquait-on du côté de la N-VA.

Kim Geybels avait alors engagé Bas Luyten en tant que collaborateur personnel, ce qui est contraire aux règles de la N-VA conditionnant toute embauche à une procédure d'engagement, indiquait-on encore chez les nationalistes flamands.

Kim Geybels n'a pu être contactée mardi mais étant donné qu'elle a pu revenir en Belgique, il paraît peu vraisemblable qu'elle ait été poursuivie par les autorités judiciaires locales. Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès du ministère des Affaires étrangères non plus.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires