Musée d'art contemporain - Avant d'investir le garage Citroën, l'art bruxellois s'expose dans un aéroport à Berlin

10/10/17 à 00:42 - Mise à jour à 00:44

Source: Belga

(Belga) Les autorités bruxelloises et berlinoises ont inauguré lundi soir dans l'aéroport Tempelhof de la capitale allemande une exposition d'art contemporain bruxelloise mettant en lumière des artistes d'origines multiples, à l'image de la capitale belge dont la population compte quelque 183 nationalités. L'organisation de cet événement par la Région bruxelloise s'inscrit dans le contexte de la promotion de l'ouverture, d'ici le début de la prochaine décennie, d'un musée d'art contemporain sur le site de Citroën Yser que quitte actuellement le constructeur français d'automobiles.

En écho à cette exposition bruxelloise à Berlin, des artistes berlinois exposeront leurs oeuvres dans quelques mois à Bruxelles, a promis le ministre-président Rudi Vervoort, lors de l'inauguration de l'exposition. Présentant succinctement le projet de musée bruxellois, devant un public de quelque 250 à 300 personnes, celui-ci a rappelé que Bruxelles était "à la pointe" en matière de "création artistique contemporaine" mais qu'elle manquait depuis des décennies d'une infrastructure de mise en vitrine de ce foisonnement, contrairement à d'autres métropoles européennes. Dans l'attente, la Région-capitale a confié au professeur d'histoire de l'art de la VUB, Hans Maria De Wolf, la mise sur pied de cette exposition baptisée "Gemischte Gefühle" (ndlr: sentiments partagés), dans l'ancien aéroport Tempelhof de Berlin. Contraint à l'inactivité aéronautique depuis 2008, celui-ci est demeuré intact. "Gemischte Gefühle" confronte le travail de six jeunes artistes sélectionnés parmi 120 candidatures avec celui de pairs plus reconnus comme Marcel Broodthaers, James Ensor et Koen Theys, en mettant en lumière la perspective la plus stimulante de la migration dont la population bruxelloise actuelle est le fruit. Organisée jusqu'au 9 novembre prochain, l'expo est organisée en un lieu désormais déconnecté du trafic aérien, et dont l'histoire éveille elle-même des sentiments partagés, selon le maire de Berlin, Michael Müller. L'ancienne aérogare du début du XXème siècle a été transformée en aéroport par le régime nazi. Au moment du blocus de Berlin entre 1948 et 1949, Tempelhof fut utilisé par les Américains et les Britanniques pour acheminer le ravitaillement à Berlin-ouest malgré le blocus. Plus récemment, deux référendums populaires ont eu raison de la volonté des autorités allemandes de le démanteler. (Belga)

Nos partenaires