MR sorti de la majorité à Mons - "Mon éviction prouve que ma stratégie fonctionne", estime G-L. Bouchez

21/04/16 à 08:43 - Mise à jour à 08:43

Source: Belga

(Belga) "Le PS a eu peur, mon éviction prouve que ma stratégie fonctionne", a réagi jeudi matin le désormais ex-échevin des Finances de Mons, Georges-Louis Bouchez, sur les ondes de La Première. Il estime que contrairement aux critiques dont il a fait l'objet, ce sont les socialistes qui ont été "déloyaux" et il considère avoir été "trahi" par Elio Di Rupo.

MR sorti de la majorité à Mons - "Mon éviction prouve que ma stratégie fonctionne", estime G-L. Bouchez

MR sorti de la majorité à Mons - "Mon éviction prouve que ma stratégie fonctionne", estime G-L. Bouchez © BELGA

La situation à Mons, "chasse gardée du PS", était devenue "intenable", a résumé Georges-Louis Bouchez. "Les réalisations du collège étaient estampillées PS, tandis que je devais assumer les augmentations d'impôts et les réductions de service public (...) Le PS n'a pas été sincère. Nous n'avions plus notre mot à dire depuis des mois. J'ai essayé de faire avancer des dossiers et j'ai été sanctionné. Que le PS assume et poursuive en majorité absolue, plutôt que de mouiller quelqu'un sans lui donner les leviers pour mener une politique." Georges-Louis Bouchez, qui a également perdu son siège au parlement wallon à la suite de la démission de Jacqueline Galant du gouvernement fédéral, estime qu'Elio Di Rupo a commis une "erreur", mais que "ce qui s'applique à Mons n'est pas reproductible partout en Wallonie". L'ancien échevin ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait, mais il assure qu'il ne va pas arrêter et se dit "plus déterminé que jamais". M. Bouchez estime que l'ex-ministre de la Mobilité, "qui a buté sur des sujets difficiles mais qui a aussi été victime de mauvaise foi et de coups montés", peut constituer une "force de frappe importante" pour les libéraux à Mons. (Belga)

Nos partenaires