MR : "Nous constatons l'échec des négociations à sept"

18/10/10 à 13:45 - Mise à jour à 13:45

Source: Le Vif

A l'issue de la réunion de l'intergroupe parlementaire du MR, le président Didier Reynders a fait état d'une réaction en quatre points de son parti. Les Réformateurs constatent l'échec des négociations, réaffirment la nécessité de défendre les droits individuels des francophones, constatent que l'échec est la conséquence d'une mauvaise méthode de négociation et demandent une vraie concertation francophone.

MR : "Nous constatons l'échec des négociations à sept"

© Belga

"Nous constatons l'échec des négociations à sept. On l'apercevait depuis plusieurs semaines. Maintenant, nous en avons la confirmation", a dit le président.

Par ailleurs, le MR tient à réaffirmer avec force la nécessité de défendre les droits individuels des francophones. "Cette nécessité est d'autant plus grande lorsqu'on voit ce que la note de M. De Wever proposait", a ajouté M. Reynders, qui s'interroge toujours sur ce qui avait été négocié jusqu'à présent par les trois partis francophones PS, cdH et Ecolo.

Le MR maintient aussi que l'échec est l'aboutissement d'une mauvaise méthode. Il répète que pour lui il fallait commencer par définir ce que flamands et francophones veulent encore faire ensemble. "Ce n'est pas ce qu'on a fait et la méthode adoptée a abouti à un blocage".

Enfin, le MR demande une vraie concertation de tous les partis francophones. "Nous le demandons depuis des semaines. Après l'échec, cette concertation s'avère indispensable pour déterminer comment défendre aux mieux les droits des francophones mais aussi éventuellement pour changer la méthode", a conclu M. Reynders.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires