MR : Maingain voudrait plusieurs candidats à la présidence

21/12/10 à 10:24 - Mise à jour à 10:24

Source: Le Vif

Le président du FDF, Olivier Maingain a annoncé qu'il souhaitait que plusieurs candidats se présentent à l'élection présidentielle du MR, afin d'éviter que Charles Michel ne soit le seul candidat. Interrogé sur son futur successeur, Didier Reynders souhaiterait "une femme, un jeune, un nouveau visage moins connu".

MR : Maingain voudrait plusieurs candidats à la présidence

© Belga

C'est sur les ondes de la Première (RTBF) qu'Olivier Maingain, le président du Front Démocratique des Francophones (FDF), une composante du MR, a affiché son souhait de voir des candidats se déclarer en vue de l'élection présidentielle au MR, pour présenter une alternative à la candidature de Charles Michel.

Citant Sabine Laruelle, Daniel Bacquelaine et Alain Destexhe comme des candidats potentiels, M. Maingain a également déclaré "souhaiter qu'on dépasse le débat sur les personnes" et vouloir "connaitre les projets des uns et des autres".

Selon lui, si M. Michel était le seul candidat, "cela deviendrait un débat sur la personne, pour ou contre lui. Ce n'est pas digne du Mouvement Réformateur".

Parlant de la composante FDF, il déclare : "Le futur président qui ignorerait ce que représente le FDF (...) commettrait une grave erreur" et de mettre en garde : "Nous sommes encore un parti capable de décider de son avenir" si les engagements à l'égard du FDF ne sont pas respectés.

Didier Reynders garde "l'envie et le goût" de la politique Le président sortant du MR, Didier Reynders a déclaré dans une interview à la Dernière heure vouloir rester en politique après avoir passé le relais à son successeur même s'il se dit "un peu fatigué".

Interrogé sur son avenir, M. Reynders précise "on me demande unanimement de continuer à défendre nos couleurs au fédéral". Si le Mouvement Réformateur ne devait pas participer au prochain gouvernement, "vous me reposerez la question", répond-il. Mais "si nous devions aller dans l'opposition, je ne demanderais en tout cas aucun rôle". En tout état de cause, Didier Reynders souhaite rester dans la politique. "J'ai toujours l'envie et le goût de le faire. Je pourrais faire autre chose, mais ce n'est pas mon choix".

Quant à l'élection de son successeur à la tête du MR, M. Reynders prône "une rupture". "Pourquoi pas une femme, un jeune, un nouveau visage moins connu", se demande-t-il. Mais "quel que soit l'élu ou l'élue, je ferai comme depuis 30 ans : je serai à ses côtés".

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires