Mouvement social à la SNCB - Le mouvement de grève s'élargit: une grève "au finish" dès 22h

25/05/16 à 17:27 - Mise à jour à 17:27

Source: Belga

(Belga) Les 200 agents de la SNCB, principalement issus des ateliers de Forest et Schaerbeek, mobilisés mercredi après-midi devant les bureaux du CEO Jo Cornu, situés aux numéros 56-58 de la rue de France ont cessé leur rassemblement peu après 16H00, a indiqué Philippe Dubois secrétaire permanent de la CGSP-Cheminots pour Bruxelles qui annonce une grève "au finish" dès 22H00, jusqu'à obtenir satisfaction, de l'ensemble des agents SNCB. Des piquets de grève seront déployés à Bruxelles, Mons, Charleroi et Liège, a fait savoir M. Dubois. Michel Abdissi, président de la CGSP Cheminots, confirme l'échec des discussions lors de la réunion de la sous-commission paritaire nationale de l'après-midi et constate un large appel à entrer en grève jeudi parmi les agents SNCB.

Mouvement social à la SNCB - Le mouvement de grève s'élargit: une grève "au finish" dès 22h

Mouvement social à la SNCB - Le mouvement de grève s'élargit: une grève "au finish" dès 22h © BELGA

Richard Gayetot, directeur général de SNCB Technics qui est responsable de l'ensemble des ateliers en Belgique, a reçu une délégation et a entendu leurs revendications. Les manifestants ont quitté la rue de France à l'issue de cette réunion et de l'échec des discussions la sous-commission paritaire nationale. "Le ras-le-bol des travailleurs des ateliers s'étend aux accompagnateurs, aux conducteurs de trains et aux agents de l'infrastructure", constate Michel Abdissi. "C'est un effet boule de neige. Les travailleurs n'ont pas du tout été entendus. En tant qu'organisation syndicale, on nous reproche de susciter des grèves. Je pense qu'il y aura tellement de grévistes demain, qu'il n'y aura pas besoin de convaincre qui que ce soit du stop des travailleurs par rapport au comportement infâme des directions d'Infrabel et de la SNCB. C'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase". Un mouvement de grogne des cheminots a débuté, mercredi, après la décision de HR-Rail, la société qui emploie juridiquement le personnel des chemins de fer, d'appliquer une mesure diminuant les jours de crédit des cheminots, sorte de jour de récupération. (Belga)

Nos partenaires