Moureaux : "L'ampleur de la solidarité locale à l'égard des terroristes m'a étonné"

21/04/16 à 08:30 - Mise à jour à 10:13

Source: Knack

Si "La vérité sur Molenbeek" n'est peut-être pas le testament politique de l'ancien bourgmestre Philippe Moureaux, il est son droit de réponse hautement personnel aux critiques qu'il a encaissées. "Évidemment qu'on veut toucher le PS et pousser toute la gauche dans l' islamosocialisme, un terme épouvantable inventé par la N-VA", déclare-t-il à nos confrères de Knack.

Moureaux: Depuis les attentats, je suis la cible d'innombrables mensonges et d'insultes. Je ne peux pas laisser passer tout cela. Comme j'aime écrire et que j'écris beaucoup depuis que je suis retraité, un livre me paraissait le meilleur choix. Après trois ans d'absence, je suis retourné dans les quartiers populaires. J'ai parlé de jihadisme avec des jeunes. Je dois admettre que j'étais parfois très étonné. La jeunesse de Molenbeek semble avoir complètement changé en trois ans. Quant à l'époque, j'avais des discussions difficiles avec des jeunes, il s'agissait de petits larcins, de vandalisme, et de ce genre de choses. Aujourd'hui, ils parlent uniquement de la Syrie. Vous vous souvenez des images d'Abdelhamid Abaaoud en Syrie dans une voiture qui traîne des cadavres ? Un homme normal a l'estomac qui se retourne en voyant ce genre d'images. Mais certains de ses amis l'admirent. Ils trouvent que c'est un héros, un gars qui en a.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires