Mort de l'auteur et dramaturge Jean Louvet, chantre de l'identité wallonne

30/08/15 à 20:36 - Mise à jour à 21:10

Source: Belga

L'auteur, comédien et dramaturge wallon Jean Louvet s'est éteint samedi après-midi à La Louvière à l'âge de 80 ans, a indiqué dimanche son épouse, confirmant une information du site internet de Sudpresse.

Mort de l'auteur et dramaturge Jean Louvet, chantre de l'identité wallonne

Jean-Marc Nollet (Ecolo), Jean Louvet et Rudy Demotte (PS), en 2011. © BELGA

Chantre de l'identité wallonne, Jean Louvet présidait jusqu'à son décès le Mouvement pour le manifeste wallon, la forme la plus contemporaine de Mouvement wallon. Il avait pris part il y a six ans à la rédaction du Livre blanc pour la Wallonie, aux côtés notamment d'autres grandes figures régionalistes, comme Jean-Maurice Dehousse, Thierry Bodson et l'ancien ministre-président wallon Robert Collignon.

Né le 28 septembre 1934 à Moustier-sur-Sambre, Jean Louvet, diplômé en philologie romane de l'ULB en 1959, avait commencé sa carrière comme professeur de français à l'athénée de Morlanwelz. Marqué par les grèves de 1960 et 61 en Wallonie, il décide alors de créer une troupe de théâtre avec des comédiens amateurs dans cette même optique contestataire sous le nom de Théâtre prolétarien de La Louvière.

Animateur du Studio-Théâtre à la Louvière depuis 1980, coauteur et promoteur du Manifeste pour la Culture wallonne (1983) et du Manifeste pour une Wallonie maîtresse de sa culture, de son éducation et de sa recherche (2003), Jean Louvet resta longtemps mieux connu en France. Sa pièce "Conversation en Wallonie", créée en 1976, reprise en France en 1990 sous le titre de "Au nom du père", puis redécouverte pour la première fois dans son intégralité à l'occasion de l'édition 2001 du Festival de Théâtre de Spa, dans une mise en scène d'Armand Delcampe, tourna dans toute la Wallonie et à Bruxelles avec un succès retentissant.

Auteur de dizaines de pièces et d'ouvrages traversés par la question sociale et l'identité wallonne, Jean Louvet reçut au cours de sa vie plusieurs distinctions, dont le prix André Praga en 1990. En avril dernier encore, il se voyait décerner le prix quinquennal de littérature de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elu Wallon de l'année en 2002, il avait été élevé au rang de chevalier du Mérite wallon en 2011.

En savoir plus sur:

Nos partenaires