Mort de Jordy: les jeunes doivent être accompagnés après l'Aide à la jeunesse

13/09/16 à 12:38 - Mise à jour à 12:38

Source: Belga

(Belga) Les jeunes qui sortent des institutions d'aide à la jeunesse doivent continuer à être soutenus ou se voir désigner une personne de confiance, a affirmé mardi le ministre flamand au Bien-Être, Jo Vandeurzen, lors d'une séance de commission du parlement flamand convoquée après l'émoi suscité en Flandre par la mort d'un jeune abandonné.

Mort de Jordy: les jeunes doivent être accompagnés après l'Aide à la jeunesse

Mort de Jordy: les jeunes doivent être accompagnés après l'Aide à la jeunesse © BELGA

Le corps sans vie de Jordy Brouillard (19 ans) avait été retrouvé fin août dans une tente d'un camping près de Gand. Après avoir passé une bonne partie de sa vie dans des institutions pour jeunes, le jeune homme avait quitté son dernier centre à son 18e anniversaire. Il n'avait plus de contact avec ses parents et aurait dépéri seul. Pour Jo Vandeurzen (CD&V), interpellé par les députées Freya Van den Bossche (sp.a) et Elke Van den Brandt (Groen), la réforme de l'aide à la jeunesse actuellement en cours au nord du pays permettra à l'avenir d'éviter qu'un jeune ne quitte les institutions spécialisées sans recevoir un soutien significatif ou se voir attribuer une personne de confiance (personnel soignant, service d'aide aux adultes, etc). "C'est déjà le cas la plupart du temps, mais ce drame nous apprend que ça doit devenir la norme", selon le ministre. A ses yeux, l'aide institutionnalisée ne suffit toutefois pas. "Il faut aussi se défaire de l'idée que tout peut être réglé par des professionnels. Nous devons tous développer une attitude plus alerte et plus réactive à l'égard des groupes les plus faibles" de la population, a-t-il ajouté. (Belga)

Nos partenaires