Mort d'un étudiant italien au Caire: Rome demande que "la vérité" soit établie

04/02/16 à 15:01 - Mise à jour à 15:01

Source: Belga

(Belga) Le ministre italien des Affaires étrangères, Paolo Gentiloni, a demandé jeudi au gouvernement égyptien que "toute la vérité" soit établie, avec l'aide d'enquêteurs italiens, sur les circonstances de la mort au Caire de l'étudiant Giulio Regeni.

"Nous voulons que soit révélé de manière complète et approfondie ce qui est arrivé" au jeune homme, a déclaré le chef de la diplomatie italienne, qui s'exprimait sur la chaîne RaiNews24 depuis Londres. "Tout simplement, les rapports entre nos deux pays doivent se traduire dans le fait que les autorités italiennes puissent participer à l'établissement de la vérité". "Nous le devons à notre pays et à la famille. J'ai parlé à la mère, c'est une famille frappée de manière irréparable", a-t-il insisté. Rome a confirmé officiellement jeudi la mort de l'étudiant italien et a convoqué l'ambassadeur égyptien en Italie pour lui faire part de son "trouble", le jeune homme ayant été vraisemblablement torturé avant de mourir. Les autorités italiennes refusent d'en dire davantage sur les circonstances du décès, mais selon la presse nationale, le jeune homme aurait été torturé et son corps retrouvé dans un fossé de la banlieue du Caire. Selon une source proche du dossier, le corps du jeune homme portait des traces de sévices et son visage était couvert de bleus. Giulio Regeni préparait un doctorat sur l'économie égyptienne au Caire quand il a mystérieusement disparu le soir du 25 janvier dans le centre de la capitale. (Belga)

Nos partenaires