"Mort aux traîtres", lance le meurtrier présumé de Jo Cox devant la justice

18/06/16 à 13:44 - Mise à jour à 13:44

Source: Belga

(Belga) "Mort aux traîtres, liberté pour le Royaume-Uni", a lancé le meurtrier présumé de la députée pro-UE Jo Cox samedi devant la justice, alors que la campagne pour le référendum sur l'Union européenne était toujours à l'arrêt au Royaume-Uni.

"Mort aux traîtres", lance le meurtrier présumé de Jo Cox devant la justice

"Mort aux traîtres", lance le meurtrier présumé de Jo Cox devant la justice © BELGA

Thomas Mair, 52 ans, a prononcé ces mots lorsqu'il a été invité à décliner son identité lors de sa première brève comparution devant le tribunal de Westminster à Londres, selon l'agence britannique Press Association. Le quinquagénaire au crâne dégarni, menotté et vêtu d'un survêtement gris, est ensuite resté muet lorsque la magistrate lui a demandé son adresse et sa date de naissance. Il a été placé en détention dans la prison de haute sécurité de Belmarsh, au sud-est de Londres, et doit comparaître de nouveau lundi, devant le tribunal londonien de l'Old Bailey cette fois. La magistrate a également ordonné une expertise psychiatrique. Thomas Mair avait été inculpé dans la nuit d'homicide volontaire sur la députée travailliste de 41 ans, tuée jeudi dans sa circonscription de Birstall, dans le nord de l'Angleterre, à une semaine du référendum britannique sur l'Union européenne. Mère de deux jeunes enfants, elle a été visée par plusieurs coups de feu et a été poignardée en pleine rue devant la bibliothèque de la ville. (Belga)

Nos partenaires