Monitoring nourrisson sur la sellette: Laurette Onkelinx ne veut pas le supprimer

15/02/14 à 15:00 - Mise à jour à 15:00

Source: Le Vif

Le cabinet de la ministre de la Santé Laurette Onkelinx a réagi à propos de la proposition faite par l'Inami de ne plus rembourser le monitoring à domicile des nourrissons pour la mort subite, en précisant que cette proposition était en sa possession depuis 2012 mais que la ministre continuerait à s'y opposer.

Monitoring nourrisson sur la sellette: Laurette Onkelinx ne veut pas le supprimer

© Thinkstock

Dans son édition de samedi, Le Soir faisait état de la proposition qu'émettra l'Inami de ne plus rembourser le monitoring à domicile des nourrissons pour la mort subite, sauf pour des cas spécifiques. Selon le quotidien, la proposition de l'Institut national d'assurance maladie-invalidité vise à supprimer le remboursement du monitoring à domicile, sans toucher à la polysomnographie. Le monitoring à domicile fait partie d'un plan de prévention de la mort subite mis en oeuvre dans les années 90, en combinaison avec un test du sommeil.

Nos partenaires