Mondial-2022 - Amnesty demande à l'Union belge d'agir contre l'exploitation des travailleurs au Qatar

09/05/16 à 20:55 - Mise à jour à 20:55

Source: Belga

(Belga) L'ONG Amnesty International a demandé lundi au président de l'Union belge de football (URBSFA) d'agir contre l'exploitation des travailleurs migrants au Qatar, où se déroulera la coupe de monde de football en 2022.

Mondial-2022 - Amnesty demande à l'Union belge d'agir contre l'exploitation des travailleurs au Qatar

Mondial-2022 - Amnesty demande à l'Union belge d'agir contre l'exploitation des travailleurs au Qatar © BELGA

Pour préparer la coupe du monde 2022 et notamment la construction des stades, le Qatar fait appel à de très nombreux ouvriers étrangers, dont les conditions de travail sont régulièrement dénoncées par différentes ONG. Amnesty International a ainsi mis en avant dans un rapport publié fin mars la situation vécue par les ouvriers affectés à la construction du Khalifa International Stadium de la capitale Doha. "Ils sont victimes d'abus systématiques", indique le rapport évoquant "les logements exigus et insalubres, d'importants retards de paiement ou encore la confiscation des passeports." Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone d'Amnesty International, a rencontré lundi le président de l'Union belge de football François De Keersmaecker et lui a demandé d'agir. "Nous nous réjouissons de l'attention portée par l'URBSFA à nos demandes. Nous espérons qu'elle usera maintenant de toute son influence auprès des instances de la FIFA pour que cesse l'exploitation des travailleurs migrants." Aucun plan concret n'a toutefois été établi par l'Union belge de football, a affirmé son porte-parole Pierre Cornez. (Belga)

Nos partenaires