Mondial 2018 - Qualifications - Trois policiers blessés à Bruxelles dans des échauffourées après la qualification du Maroc

12/11/17 à 06:20 - Mise à jour à 06:21

Source: Belga

(Belga) Trois policiers ont été blessés lors de bagarres qui ont éclaté samedi soir dans le centre-ville de Bruxelles, quelques minutes après la qualification de l'équipe nationale marocaine de football pour la prochaine Coupe du monde en Russie, a indiqué la police. Un civil a aussi été blessé, des voitures incendiées et des vitrines brisées lors de ces échauffourées réunissant 300 personnes.

Trois policiers ont été blessés samedi soir dans le centre de la capitale, a confirmé à Belga Olivier Slosse, commissaire de police pour la zone Bruxelles Capitale Ixelles. Leurs jours ne sont pas en danger, a-t-il confirmé sans donner de détail sur leur état de santé. Au cours de la soirée, les agents de police ont été visés par des jets de projectiles, et certains de leurs véhicules ont été dégradés, a précisé M. Slosse. Un civil a aussi été blessé et transporté en ambulance à l'hôpital, sans qu'il soit établi s'il était impliqué dans les échauffourées, a précisé le commissaire. Les fauteurs de troubles ont bouté le feu à deux voitures et brisé des vitrines sur le boulevard Lemonier, donnant lieu au pillage de certains magasins. L'inventaire est toujours en cours, a indiqué le commissaire Slosse. La police n'a encore procédé à aucune interpellation, mais les images caméras seront saisies et exploitées afin d'ouvrir des dossiers judiciaires à ce sujet, a annoncé le commissaire. Afin de disperser la foule, la police a eu recours par deux fois à un canon à eau, place de la Bourse dans un premier temps et puis à hauteur du carrefour Lemonier. Le retour au calme a été constaté vers 00h30 dimanche matin, les appuis de la police fédérale et d'autres zones de police locale ont alors quitté les lieux. Après la victoire du Maroc sur la Côte d'Ivoire samedi soir (2-0), environ 300 personnes ont provoqué des bagarres dans le centre-ville de Bruxelles, en se réunissant avenue de Stalingrad et sur la place de la Bourse ensuite. Des centaines de supporters marocains se sont aussi rassemblés dans les rues de Paris, sur les Champs-Elysées, mais les scènes de liesse, encadrées par les forces de l'ordre, n'ont pas donné lieu à des débordements, selon le quotidien Le Parisien. (Belga)

Nos partenaires