Moldavie: des dizaines de milliers de manifestants réclament des élections anticipées

16/01/16 à 21:28 - Mise à jour à 21:28

Source: Belga

(Belga) Plusieurs dizaines de miliers de Moldaves se sont réunis samedi dans la capitale Chisinau pour protester contre la nomination d'un nouveau Premier ministre et réclamer la tenue d'élections parlementaires anticipées.

"Nous avons obtenu la démission du gouvernement. Nous avons empêché la nomination du premier des oligarques, Vladimir Plahotniuc, comme Premier ministre (...) Nous resterons ici jusqu'à la fin", a lancé l'un des organisateurs de la manifestation, l'avocat Andreï Nastase. "La lâcheté du président a mis les gens dans la rue! Nous ne permettrons pas la formation du gouvernement, nous voulons seulement des élections", a-t-il poursuivi. La manifestation était organisée à l'appel de la Plateforme civile DA ("Dignité et justice"), mouvement créé par des journalistes, des politologues et autres représentants de la société civile en faveur de l'intégration européenne. Des manifestations parallèles étaient organisées dans Chisinau par le Parti socialiste moldave et le parti politique "Notre parti", tous deux également opposés au pouvoir. Selon la police, les différentes manifestations ont réuni 30.000 personnes dans les rues de Chisinau. Alors que la Moldavie est sans gouvernement depuis que celui-ci a été destitué par le Parlement, le 29 octobre, le président Nicolae Timofti a échoué à faire accepter un nouveau Premier ministre le 4 janvier. L'homme d'affaires controversé Vladimir Plahotniuc a ensuite réussi à créer une coalition de 56 députés sur les 101 du Parlement moldave, mais M. Timofti a refusé de le nommer Premier ministre à la suite de manifestations massives contre sa nomination. Pays très pauvre de 3,5 millions d'habitants niché entre l'Ukraine et la Roumanie, la Moldavie est agité par d'importantes manifestations depuis l'annonce début avril de la "disparition" des banques de près d'un milliard de dollars (915 millions d'euros), soit 15% du produit intérieur brut (PIB). A plusieurs reprises en septembre, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté à Chisinau pour exiger la démission du président Nicolae Timofti, accusé de servir les intérêts des oligarques et ne pas lutter efficacement contre la corruption. La Plateforme civile DA a installé un campement d'environ 300 tentes dans le centre de la capitale, réclamant des élections anticipées et accusant les autorités moldaves de servir les intérêts des oligarques. (Belga)

Nos partenaires