Moins de bouchons en 2011, vraiment ?

10/01/12 à 17:01 - Mise à jour à 17:01

Source: Le Vif

Les embouteillages ont diminué en 2011 par rapport à 2010, selon Touring Mobilis, notamment grâce à la baisse du nombre de files provoquées par la neige. A Bruxelles, cependant, la fédération Agoria dénonce un allongement considérable du temps de déplacement...

Moins de bouchons en 2011, vraiment ?

© Thinkstock

Il y a eu moins de bouchons sur les routes en Belgique l'an dernier, selon des chiffres de Touring Mobilis. Alors qu'en 2010, la longueur totale des embouteillages avait dépassé huit fois les 400 kilomètres, ce ne fut le cas qu'une seule fois en 2011. Selon Touring, cela s'explique notamment par la baisse du nombre de files provoquées par la neige.

Le plus long embouteillage de 2011, de 406 kilomètres, a été enregistré le 20 juin, jour où l'on a constaté une heure de pointe de fin de journée particulièrement chargée. Toutes les autres files sur les routes étaient liées à l'heure de pointe matinale.

Les calculs de Touring montrent par ailleurs que les lundis, mardis et jeudis matins sont les plus propices à la formation de files.

D'après le baromètre des embouteillages établi par l'association, il y a eu, en 2011, plus de 300 kilomètres de bouchons pendant 14 heures, contre 49 heures en 2010, 24 heures en 2009 et à peine 7 heures et 40 minutes en 2008. Plus de 250 kilomètres de files ont par ailleurs eu lieu pendant 52 heures et d'autres de plus de 200 km pendant 162 heures.

Touring Mobilis considère comme embouteillage tout ralentissement du trafic à une vitesse de moins de 50 km/h sur les autoroutes.

A Bruxelles, 9 personnes sur 10 ont vu leur temps de déplacement s'allonger de 20 %

9 personnes sur 10 qui travaillent dans l'industrie technologique à Bruxelles ont vu, en moyenne, leur temps de déplacement domicile-travail s'allonger de 20 % ces trois dernières années, dénonce toutefois Agoria, la fédération de l'industrie technologique, qui a réalisé en 2008 et en 2011 une enquête auprès de ses entreprises membres.

De plus en plus d'entreprises peinent à recruter du personnel en raison des problèmes de mobilité, déplore par ailleurs la fédération high-tech, qui présentera jeudi les résultats détaillés de son enquête. On connaît d'ores et déjà sa conclusion : "Le titre de capitale des bouchons menace l'attrait économique de Bruxelles."

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires