Moins d'allocations pour les chômeurs aisés ?

06/10/16 à 10:55 - Mise à jour à 10:55

Source: Het Laatste Nieuws

À la recherche de 4,2 milliards d'euros, le gouvernement Michel se tourne vers les chômeurs. Selon une information relayée par le quotidien Het Laatste Nieuws, la présidente de l'Open VLD, Gwendolyn Rutten, suggère de miser encore davantage sur les allocations de chômage dégressives, mais propose aussi d'instaurer un examen de ressources.

Moins d'allocations pour les chômeurs aisés ?

© BELGA

"Je voudrais que les chômeurs soient davantage activés et que les gens ne vivent pas toute leur vie d'indemnités. On pourrait instaurer un système dégressif dans les indemnités", estime Gwendolyn Rutten.

L'examen de ressources refait également surface dans les discussions budgétaires. Toujours selon Het Laatste Nieuws, l'Open VLD, le MR et la N-VA seraient d'accord d'instaurer cet examen destiné à déterminer les moyens des chômeurs. S'il s'avère qu'un demandeur d'emploi dispose de suffisamment de revenus (tirés de l'immobilier ou de la vente d'actions par exemple) et est au chômage depuis quelque temps, il verrait diminuer ou même disparaître ses allocations de chômage. Les économies serviraient à aider les chômeurs pour qui les allocations sont indispensables à retrouver un boulot.

Plus équitable

Quant au CD&V, si selon le quotidien De Morgen, il s'est longtemps opposé à cet examen de ressources, son président Wouter Beke a proposé de l'instaurer il y a quelques mois selon le principe que plus le revenu est élevé, plus l'allocation est réduite. Beke estime qu'un tel système permettrait une redistribution plus équitable des ressources même s'il s'oppose à une suppression totale des allocations.

Nos partenaires