Mohamed Abrini ne comparaît pas en personne devant la chambre du conseil

12/05/16 à 13:41 - Mise à jour à 13:41

Source: Belga

(Belga) Mohamed Abrini n'a pas comparu en personne, jeudi matin, devant la chambre du conseil de Bruxelles. Il était représenté par son avocat, ont rapporté plusieurs sources. Outre six suspects dans l'enquête liée aux attentats de Bruxelles, d'autres devaient aussi comparaître pour différents dossiers de terrorisme, dont les attentats à Paris.

Mohamed Abrini ne comparaît pas en personne devant la chambre du conseil

Mohamed Abrini ne comparaît pas en personne devant la chambre du conseil © BELGA

Osama Krayem, le deuxième homme du métro de Maelbeek, a lui comparu en personne devant la chambre du conseil jeudi, a indiqué son avocate Gisèle Stuyck. Celle-ci n'a pas fait davantage de commentaires. La chambre du conseil doit par ailleurs se prononcer jeudi sur la prolongation du mandat d'arrêt de Hervé B.M. et Bilal El Makhoukhi, interpellés en même temps qu'Abrini et Krayem, et sur le maintien en détention de Smaïl et Ibrahim Farisi, les deux frères qui auraient aidé Khalid El Bakraoui, le kamikaze du métro, et Osama Krayem en louant l'appartement d'Etterbeek. Yassine Alami devait également comparaître devant la chambre du conseil, dans l'enquête liée à un attentat déjoué en France. Selon son avocat, Me Yannick De Vlaeminck, son client n'a cependant pas pu être emmené depuis la prison où il séjourne vers le tribunal, à cause de la grève des gardiens. L'examen de son cas par la chambre du conseil a donc été reporté d'une semaine. Hamza Attou, l'homme qui a véhiculé Salah Abdeslam vers Bruxelles après les attentats de Paris, comparaissait aussi, tout comme Yassin Attar et Aboubaker O., dont les noms apparaissent dans une enquête parallèle à celle liée aux attentats de Bruxelles. Des mesures de sécurité strictes ont été prises en vue de l'audience jeudi au Palais de Justice de Bruxelles. Plusieurs rues ont notamment été fermées. (Belga)

Nos partenaires