Mohamed Abrini était surveillé par la police

01/06/16 à 10:16 - Mise à jour à 10:15

Source: Belga

Un temps considéré comme le 2e homme le plus recherché d'Europe après Salah Abdeslam, Mohamed Abrini, plus tard reconnu comme étant "l'homme au chapeau" de l'aéroport de Zaventem, était surveillé par la police.

Mohamed Abrini était surveillé par la police

Mohamed Abrini était surveillé par la police. © Avis de recherche/Police Fédérale/police.be

Selon le quotidien Le Parisien, qui révèle l'information mercredi, ces surveillances ont été opérées jusqu'au 13 novembre inclus, jour des attentats de Paris. Durant celles-ci, il aurait été régulièrement aperçu en compagnie de Salah Abdeslam.

Toujours selon Le Parisien, Abrini a été placé en garde à vue le 27 juillet 2015 dans le cadre d'une enquête antiterroriste ouverte le 13 juillet. Fraîchement sorti de prison, où il était incarcéré pour des faits délictuels, Mohamed Abrini avait pris un vol pour la Turquie le 25 juin 2015. Informés de ce départ par un "tuyau", les policiers craignent qu'il se rende en Syrie.

A son retour en Belgique, l'homme apprend qu'il est recherché par la police et se présente volontairement au commissariat de Molenbeek, affirmant avoir fait du tourisme à Istanbul et dans les environs. Il ajoute avoir séjourné une semaine à Londres, puis deux jours à Paris avant de rentrer à Bruxelles.

Cet étrange séjour va entraîner une série de surveillances policières devant le domicile de Mohamed Abrini, selon Le Parisien. Ces surveillances se poursuivront jusqu'au 13 novembre inclus, où il disparaît des radars.

Mohamed Abrini, qui a été inculpé de participation aux activités d'un groupe terroriste, d'assassinats terroristes et de tentatives d'assassinats terroristes dans le cadre du dossier des attentats de Bruxelles et Zaventem, avait été arrêté le 8 avril à Anderlecht.

En savoir plus sur:

Nos partenaires