Modus Vivendi s'attaque à la surconsommation d'alcool chez les étudiants

14/09/16 à 15:02 - Mise à jour à 15:02

Source: Belga

(Belga) L'ASBL Modus Vivendi a présenté mercredi, en présence de la ministre Cécile Jodogne et des autorités académiques de Saint-Louis et de l'ULB, les résultats d'un projet de réduction des risques liés à la consommation d'alcool en milieu étudiant bruxellois. Ce projet, initié en 2013 et soutenu par la Commission communautaire française (Cocof), encourage une approche participative en faisant collaborer étudiants, autorités académiques et acteurs sociaux.

Modus Vivendi s'attaque à la surconsommation d'alcool chez les étudiants

Modus Vivendi s'attaque à la surconsommation d'alcool chez les étudiants © BELGA

Il ressort d'une enquête quantitative menée auprès de 3.000 étudiants de l'Université Saint-Louis et de l'ULB, que plus d'un tiers des étudiants (36%) ont une consommation excessive d'alcool. À cette consommation abusive, l'ASBL Modus Vivendi a choisi de répondre par une approche participative de réduction des risques (RdR) incluant l'ensemble des acteurs concernés, à savoir les autorités académiques, les étudiants, les organisateurs d'événements, les associations de santé et les gérants des lieux festifs. "L'objectif du projet est d'automatiser les réflexes santé et donc à terme, de diminuer les prises de risques et les accidents dans le milieu étudiant. Comment ? Par la construction d'un plan d'actions porté par les intéressés eux-mêmes", explique Emilie Walwyns, responsable de projet chez Modus Vivendi. "Il ne s'agit évidemment pas de jouer les rabat-joie ni d'instaurer un climat de prohibition. (...) Mais il convient d'élaborer, dans une démarche de co-construction, les outils et les messages qui permettront à chaque étudiant de s'interroger sur sa consommation et de poser des choix éclairés à ce sujet. Il s'agit d'une démarche de responsabilisation que je trouve particulièrement intelligente", a fait savoir Cécile Jodogne, ministre francophone bruxelloise de la Santé. Outre l'implication étape par étape des acteurs concernés, le projet repose sur la méthode de prévention par les pairs, par laquelle des étudiants formés à la RdR sensibilisent et informent à leur tour d'autres étudiants lors d'intervention. (Belga)

Nos partenaires