Mme Rutten envisage une révision de la Constitution, mais pas sur les structures de l'État

17/01/16 à 13:25 - Mise à jour à 13:25

Source: Belga

(Belga) La présidente de l'Open Vld Gwendolyn Rutten a évoqué dimanche, sur le plateau du Zevende Dag (VRT), l'opportunité d'une révision de la Constitution portant sur les droits et libertés individuels, et non sur les institutions ni les structures.

Mme Rutten envisage une révision de la Constitution, mais pas sur les structures de l'État

Mme Rutten envisage une révision de la Constitution, mais pas sur les structures de l'État © BELGA

Mme Rutten a jugé que l'initiative de la N-VA de relancer ses travaux visant une émancipation de la Flandre, menaçant le gel du débat communautaire, n'était "pas sage". "Nous en appelons à ne pas scinder le pays. Nous voulons conserver la Belgique", a-t-elle martelé, "mais nous voulons aussi moderniser le pays". Une révision de la Constitution ne pourrait à ses yeux porter sur les institutions ni les structures de l'État. "Les sept premiers articles de la Constitution portent sur les institutions, alors que (ce texte) devrait débuter par les droits individuels et les libertés, porter sur les personnes donc". C'est cet ancrage des droits et libertés individuels qui doit être l'enjeu d'une prochaine révision de la Constitution, a-t-elle estimé, citant la séparation de l'Église et de l'État ou l'égalité des genres. "Nous avons trop longtemps pensé que notre manière de vivre allait de soi, ce n'est pas le cas. Nous devons aborder ces sujets. En amenant une révision de la Constitution, nous n'envisageons pas de blocage, mais un large débat sociétal sur la question qui préoccupe les gens: comment préservons-nous notre manière de vivre, nos libertés? ". (Belga)

Nos partenaires