Minorités ethniques : leur accès aux soins jugé insuffisant

20/12/11 à 20:54 - Mise à jour à 20:54

Source: Le Vif

Les migrants et les minorités visibles sont confrontés, en Belgique, à de multiples discriminations qui s'accumulent et affectent négativement leur état de santé. La ministre Onkelinx mettra ce point à l'ordre du jour de la prochaine conférence interministérielle.

Minorités ethniques : leur accès aux soins jugé insuffisant

© Belga

Un ensemble de recommandations en faveur de la réduction des inégalités de santé parmi les migrants et les minorités ethniques a été dévoilé mardi, par le groupe ETHEALTH, au cours d'une conférence de presse à Bruxelles.

La recherche scientifique démontre que la prévalence de nombreuses maladies est significativement plus élevée dans ces groupes que chez les Belges autochtones. Or, avec 1.057.666 personnes, la population résidente étrangère représentait, au 1er janvier 2010, 10 % de la population totale du royaume.

Migrants et minorités visibles sont confrontés à de multiples discriminations en Belgique

Le fruit des réflexions de l'ensemble de spécialistes rassemblés au sein d'ETHEALTH (lire ci-après) a été regroupé en quatre pôles :

- la création de stratégies pour récolter un ensemble d'informations sur ces personnes,

- un renforcement de la prévention et l'amélioration de leur statut socioéconomique,

- l'identification des groupes les plus vulnérables,

- une meilleure accessibilité des soins, prodigués par des professionnels culturellement compétents.

Il ressort du rapport que la Belgique est à la traîne, comparée à ses voisins européens. Les migrants et les minorités visibles sont confrontés à de multiples discriminations qui s'accumulent et affectent négativement leur état de santé. Leurs besoins en matière de santé ne sont pas suffisamment pris en considération dans l'organisation et la prestation de soins.

Le groupe ETHEALTH a appelé les différentes autorités liées aux soins de santé et aux services sociaux en Belgique à participer ensemble à une conférence interministérielle pour mettre en oeuvre l'ensemble des recommandations formulées.

Santé des migrants : Laurette Onkelinx mettre ce point à l'ordre du jour

Jointe par l'agence Belga, la porte-parole de Laurette Onkelinx, ministre de la Santé publique, a indiqué que la ministre avait l'intention d'ajouter ce point à l'ordre du jour de la prochaine conférence interministérielle : "Certaines recommandations sont par ailleurs déjà appliquées, notamment en ce qui concerne la problématique des mutilations génitales", a ajouté la porte-parole.

ETHEALTH, groupe composé d'experts en santé, de praticiens, de responsables des ONG et de représentants de l'administration, a été créé à la demande de Laurette Onkelinx. Sa double mission consistait en l'élaboration d'un état des lieux des soins de santé pour les migrants et les minorités ethniques en Belgique, ainsi qu'en la formulation de recommandations pour une meilleure accessibilité et une meilleure qualité de soins pour ces populations.

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires