Minerval: Wendy contre-attaque

22/09/10 à 16:33 - Mise à jour à 16:33

Source: Le Vif

Sous le slogan de "Wendy contre-attaque", la Fédération des Etudiants Francophones (FEF) a lancé mercredi une campagne réclamant notamment l'instauration d'un bail pour étudiants, la création de résidences étudiantes publiques, ou encore l'introduction d'une facture maximale pour les supports et matériel de cours à l'université.

Minerval: Wendy contre-attaque

© fef.be

Le président de la Fédération, Michaël Verbauwhede, a rappelé que les étudiants revendiquent plus que jamais un refinancement de l'enseignement en Communauté française, affirmant que depuis la fin des années 70, la part du PIB qui lui est réservée se réduit sans cesse.

En attendant, les revendications de la FEF portent sur la création d'un bail étudiant qui aurait une durée de 10 mois extensible à 12 et une garantie locative réduite, la construction de logements publics pour étudiants, surtout à Bruxelles et Louvain-la-Neuve, un plat à tarif unique dans les restaurants des établissements d'enseignement supérieur, une facture maximale pour les supports et matériel de cours à l'université, une indemnité complète des coûts des stages, une harmonisation et une augmentation des budgets sociaux destinés aux étudiants des Hautes écoles et des universités, etc...

La FEF avait affublé le décret du ministre de l'Enseignement Jean-Claude Marcourt visant à réduire le coût des études du nom de "Wendy 2.Vert", faisant allusion tout à la fois au plan "Marshall 2.Vert" du gouvernement wallon et au film "Il faut sauver Willy". Pour la FEF, Wendy représente l'étudiant moyen éprouvant des difficultés à payer ses syllabus, le loyer de son kot, et autres frais engagés pour ses études.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires