Milquet : "si vous pensez que je prépare les élections à partir de mon cabinet, vous vous trompez"

13/02/14 à 07:53 - Mise à jour à 07:53

Source: Le Vif

Les nouveaux collaborateurs engagés par la ministre CDH préparent-ils sa campagne à Bruxelles - ce qui serait illégal -, comme nous l'écrivions la semaine dernière ? "Absurde !", avait réagi Joëlle Milquet. Pas si sûr, au vu des documents que nous publions...

Milquet : "si vous pensez que je prépare les élections à partir de mon cabinet, vous vous trompez"

© Image Globe

La semaine dernière, Le Vif/L'Express s'étonnait de l'embauche au sein du cabinet de l'Intérieur et de l'Egalité des chances de nouveaux collaborateurs. Des sources bien informées nous ont affirmé que ceux-ci étaient chargés uniquement de préparer la campagne de Joëlle Milquet qui se présente à Bruxelles. Nous épinglions, en particulier, six collaborateurs arrivés au 2, rue de la Loi, en octobre et novembre derniers. La plupart d'entre eux ont été élus ou figuraient comme candidats locaux CDH aux élections de 2012 dans plusieurs communes bruxelloises, comme Molenbeek, Anderlecht, Saint-Josse-ten-Noode, Bruxelles-Ville...

Leur recrutement à six mois des élections et la similarité de leur profil bruxellois et politique est, pour le moins, interpellant. Toujours selon nos sources, ces collaborateurs sont chargés d'organiser ou de repérer, d'ici au 25 mai, des événements où la candidate pourrait rencontrer un maximum d'électeurs potentiels dans les communes susmentionnées. La ministre s'était insurgée contre ces "médisances". Elle nous avait répondu que ces nouveaux engagements correspondaient tous à des remplacements de personnes récemment parties pour différentes raisons. Et ajoutait : "Si vous pensez que je vais préparer les élections à partir de mon cabinet, vous vous trompez. Je ne l'ai jamais fait." C'est heureux, puisque la Commission de contrôle des dépenses électorales a rappelé, le 30 avril 2007, que "les partis, les listes et les candidats ne peuvent mener aucune campagne électorale avec la collaboration de cabinets ministériels, d'administrations fédérales, régionales et communales".

Pourtant, un nouveau vent favorable nous a apporté des documents éloquents. Il s'agit du "profil de fonction" pour la campagne électorale de Milquet de plusieurs collaborateurs ou conseillers du cabinet. On y trouve ceux que nous épinglions et d'autres. Mais pas seulement. Cette fois, la liste est plus longue. Chacun de ces profils comporte une série de tâches à réaliser ou de fonctions à remplir pour la préparation du scrutin du 25 mai.

Ainsi Loubna Azghoud, chef de cabinet adjointe depuis le 4 novembre, est désignée, dans son profil de fonction, comme responsable de la "coordination générale de la campagne de JM", chargée des "directives aux équipes en lien avec JM", du "lien avec les autres candidats", de la "représentation de JM aux événements ou lors des rencontres quand elle n'est pas là", du "suivi de l'agenda de Jette", de la "réunion chaque vendredi avec Daniel (Ndlr : secrétaire particulier de la ministre) pour faire une proposition d'accompagnement et d'agenda du WE", de la "coordination des autres activités type salons, tea-time... auprès de l'équipe", etc.

Le dossier complet dans Le Vif/L'Express de cette semaine. Avec le profil de fonctions des différents collaborateurs engagés au cabinet de l'Intérieur et suspectés de travailler à la campagne de Joëlle Milquet ainsi que la réaction du CDH de Bruxelles qui nous assure que ces collaborateurs ne travaillent pas à la campagne pendant leurs heures de service.

En savoir plus sur:

Nos partenaires