Militaires dans les rues: l'idée de Reynders est totalement irréfléchie

01/02/15 à 18:52 - Mise à jour à 19:30

Source: Belga

Seul un refinancement de la police lui permettra de mener une lutte efficace contre le terrorisme, a jugé le SLFP après les déclarations du vice-premier ministre MR, Didier Reynders, sur l'utilisation permanente de militaires pour assurer la sécurité de certains lieux comme le parlement ou une série d'ambassades.

Militaires dans les rues: l'idée de Reynders est totalement irréfléchie

© BELGAIMAGE/Marco De Swart

"Je plaide pour que les militaires assurent de manière permanente (la sécurité de) certains bâtiments, comme le Parlement ou certaines ambassades, tous les bâtiments qui sont en permanence au niveau 3, quitte à revoir les uniformes", a-t-il déclaré dans "Het Laatste Nieuws". . Et de lancer: "Sinon la solution, c'est quoi: on engage 300 policiers? "

"Impensable et inacceptable", juge le syndicat libéral

"Il faut savoir qu'avec les économies opérées par les gouvernements précédent et actuel, la police n'est de toute façon plus en état de fournir la tenue de base complète aux aspirants entrant en Académie de police", a-t-il fait remarquer. La lutte contre le terrorisme implique un travail d'enquête de fond et des moyens humains et financiers accrus, rappelle encore le SLFP. "Sont-ce des paras, une nouvelle fois, qui vont faire ce travail? Sans doute qu'une semaine de formation y suffira..."

En savoir plus sur:

Nos partenaires