Michelle Martin reste en prison... pour le moment

10/05/11 à 08:55 - Mise à jour à 08:55

Source: Le Vif

Pourvoi en cassation ou pas, Michelle Martin reste en prison pour le moment, selon le ministre de la Justice. Pour Me Magnée, l'ancien avocat de Marc Dutroux, cette libération est toutefois inévitable.

Michelle Martin reste en prison... pour le moment

© Image Globe

Michelle Martin ne sera pas libérée dans l'immédiat, y compris en l'absence de pourvoi en cassation, a affirmé mardi matin Stefaan De Clerck, ministre de la Justice, sur les ondes de plusieurs médias.

Le ministre a précisé qu'avant une éventuelle libération, toutes les mesures devraient être prises afin de permettre le contrôle des conditions de la libération de l'ancienne épouse de Marc Dutroux.

Il a confirmé que Michelle Martin rejoindrait un couvent en France si elle était libérée et si les autorités françaises marquaient leur accord : "Mais nous devons encore prendre contact avec la France. C'est le travail du SPF Justice. Il faut vraiment s'assurer que toutes les conditions seront respectées."

Stefaan De Clerck a indiqué qu'il n'avait pas encore d'indice sur la décision que doit prendre ce mardi le procureur général de Mons sur un éventuel pourvoi en cassation : "C'est un travail légal qui doit être mené pour savoir s'il y a un vice dans la décision de libération."

Pour Xavier Magnée, la libération de Michelle Martin ne fait pas de doute

Pour Me Xavier Magnée, ancien avocat de Marc Dutroux, la libération de Michelle Martin ne fait pas de doute : "On a tort d'espérer que la cour de cassation trouve quelque part un vice de procédure", a-t-il estimé mardi matin sur les ondes de Bel RTL.

Pour lui, la libération de l'ancienne épouse de Marc Dutroux sera l'occasion de voir "si le peuple belge accepte ou non les décisions de justice". Il rappelle que le tribunal d'application des peines a été créé dans la foulée de l'affaire Dutroux, pour éviter que le pouvoir politique prenne seul une décision de libération.

Concernant une éventuelle libération prochaine de Marc Dutroux, Me Magnée, qui précise qu'il n'est plus son conseil, rappelle que son ancien client a écopé, outre d'une condamnation à perpétuité, d'une mise en disposition du gouvernement pendant 10 ans, qui prendrait cours à l'issue de l'exécution de la peine. Cette mesure signifie que le ministre de la Justice peut bloquer la libération d'un détenu pendant une nouvelle période de 10 années.

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires